Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 16:13

Les chrétiens sont entrés en carême, et tout au long de ce mois de mars, sans bruit, dans le jeûne, le partage et la prière, ils se préparent à vivre la Semaine sainte, du dimanche des Rameaux le 29 mars au matin de Pâques le 5 avril. Or, il se fait que ce mois de mars est aussi un mois de campagne électorale qui appelle les citoyens à élire leurs délégués départementaux, dans un scrutin à deux tours, les 22 et 29 mars prochains. Il est de ma mission d’évêque de rappeler aux catholiques leur devoir de citoyen.

Voter est un devoir. La société française serait-elle entrée en zone dépressionnaire ? La dépression est une maladie dont l’abstention aux élections serait un grave symptôme. La peur en serait un autre. Soyons lucides : on parle de crise, mais une crise qui dure n’est plus une crise, c’est une mutation, un profond changement du monde. Serez-vous partie prenante ? Voter est une façon de s’engager.

Voter est une liberté. Des peuples se battent encore aujourd’hui pour le droit de vote et des élections libres. Qui pourrait faire la fine bouche sur cette liberté qui nous est offerte en France ?

Voter est une question de conscience. Voter en conscience, c’est s’informer sur l’objet du vote. En mars, nous allons élire des conseillers départementaux qui auront principalement pour mission d’orienter la politique sociale de notre département (près d’1,2 milliards d’euros sur 1,9 milliards de budget de fonctionnement). Voter en conscience, c’est aussi connaître les candidats. Quels candidats pour quelle politique ?

Voter est une question de convictions. Convictions fondées sur une lecture de l’histoire et l’enseignement de la tradition. Convictions fondées sur une conception de l’homme. Convictions fondées sur la foi chrétienne qui éclaire le regard sur la personne humaine : respect de la dignité de tout être humain, respect de la vie de sa conception jusqu’à sa fin, écologie intégrale…

Voter est une question d’amour. « La politique est la forme la plus haute de la charité » disait le pape Paul VI. Elle est l’art de veiller au bien que les humains ont en commun, elle est le contraire de l’égoïsme et de l’individualisme. Voter c’est lutter contre l’indifférence et ainsi répondre à l’appel du pape François à relever le défi de « la mondialisation de l’indifférence ».

+ Christophe DUFOUR

Archevêque d’Aix en Provence et Arles

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216