Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 17:27

assomption 

Oraison (tirée du bréviaire) :

 

Dieu notre Père, il nous est bon de te louer,
toi qui as voulu que toutes les générations de croyants honorent la Mère de ton Fils :

 

R/ Que la Vierge bénie intercède pour nous.

 

Dieu qui fais des merveilles,
tu as introduit la Vierge Marie dans la gloire de ton Fils,
- tourne vers le ciel le regard des croyants.

 

À chacun de nous tu as donné Marie pour mère,
- par son intercession, guéris les malades, console les affligés, pardonne aux pécheurs, accorde à tous le salut et la paix.

 

Par ta grâce, Marie a été comblée de grâce ;
- que ta grâce nous obtienne aussi la joie en abondance.

 

À la prière de Marie, viens en aide à ceux qui meurent :
- qu'ils vivent, avec le Christ, dans ton paradis.

 

 

Seigneur, tu t'es penché sur ton humble servante, la bienheureuse Vierge Marie : tu lui as donné la grâce et l'honneur de devenir la mère de ton Fils unique, et tu l'as couronnée, en ce jour, d'une gloire sans pareille ; à sa prière, accorde-nous, puisque nous sommes rachetés et sauvés, d'être élevés avec elle dans ta gloire.

  


L'Assomption de la Vierge Marie par Monseigneur Rey :

  

«Au terme de sa vie terrestre, l'Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, a été prise corps et âme dans la gloire céleste». C'est en ces termes que le 1er novembre 1950, fête de la Toussaint, le pape Pie XII définissait le dogme de l'Assomption de la Vierge.

 

Marie est corps et âme avec le Christ Ressuscité. L'Eglise ne précise ni le comment, ni le moment, ni même si Marie eut à mourir, et de quelle mort, ni si elle fut transportée ou élevée au Ciel. De manière lapidaire, la formule indique qu'elle a été «prise» (assumpta) dans la gloire. Belle expression, empruntée à la Bible pour signifier les fins mystérieuses d'Hénoch (Gn 5,24) et d'Elie (2 R2). Dieu les «prit» avec lui.

 

Le dogme de l'Assomption de la Vierge ne vient évidemment pas d'une enquête historique visant à reconstituer ce que Marie disait ou pensait d'elle-même, et pas davantage ne découle de l'opinion des apôtres ou de quelque autre contemporain. Les dogmes de l'Eglise à propos de Marie naissent de la reconnaissance par l'Eglise de l'œuvre de Dieu en elle et à travers elle.

 

Le Magistère de l'Eglise, par lequel celle-ci engage son autorité doctrinale, relève de son caractère eschatologique, c'est-à-dire de son appartenance à ce que le Christ mort et ressuscité, a opéré de manière définitive dans l'humanité. Au terme de l'histoire, l'Eglise contemple déjà l'œuvre de Dieu réalisée dans le Christ. Elle en admire l'architecture globale, l'équilibre, l'harmonie et les détails qui contribuent à la beauté de l'ensemble. Cette connaissance inspirée suscite sa louange et nourrit son enseignement. Ainsi le dogme de l'Assomption proclame-t-il en Marie, déjà glorifiée en son corps et en son âme, celle «qui représente et inaugure l'Eglise en son achèvement dans le siècle futur, de même que sur cette terre, en attendant la venue du Seigneur, elle brille déjà comme un signe d'espérance assurée et de consolation devant le peuple de Dieu en pèlerinage.» (Vatican II,Lumen Gentium 68)

 

Avec Marie glorifiée, nous parvenons ainsi aux rivages célestes où finit le temps et où commence l'éternité. La Vierge est l'exemple le plus lumineux qui démontre la vérité de cette parole de l'Ecriture : «Si nous participons à ses souffrances, nous participerons aussi à sa gloire» (Rm 8,17)

 

Mgr Dominique Rey

Evêque de Fréjus-Toulon

22 juillet 2010

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Prières - Méditations
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216