Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 06:40

benoit_xvi_1024-copie-1.jpgDevant 170 000 fidèles réunis à Porto, Benoît XVI a insisté, vendredi 14 mai, dernier jour de son voyage au Portugal, sur le rôle missionnaire des chrétiens au sein de la société

 

Au dernier jour de son voyage au Portugal, vendredi 14 mai, Benoît XVI a une nouvelle fois dessiné le rôle et la mission de l'Église dans la société occidentale déchristianisée. Une Église dont il voit, comme il ne cesse de le répéter au fil de ses voyages en Europe, comme une minorité créatrice au sein de la société.

«Il faut que vous deveniez avec moi des témoins de la résurrection de Jésus. En effet, si vous, vous n’êtes pas ses témoins dans votre milieu de vie, qui le sera à votre place ?», a lancé le pape
dans son homélie, aux 170 000 fidèles massés sur l'avenue des Alliés, au coeur de Porto.

« Le chrétien est, dans l’Église et avec l’Église, un missionnaire du Christ envoyé dans le monde », a-t-il martelé, avant d'appeler, un peu plus tard à «vaincre la tentation de nous limiter à ce que nous avons encore, ou que nous estimons avoir, de nôtre et d’assuré : ce serait à terme une mort, quant à la présence de l’Église dans le monde, laquelle, d’ailleurs, ne peut seulement être que missionnaire dans le mouvement d’effusion de l’Esprit».

«Nous n’imposons rien, mais nous proposons toujours»

Envoi en mission donc, avec pour feuille de route le décret conciliaire sur la mission, Ad gentes . Car, explique Benoît XVI, aujourd'hui, le champ de la mission «ne peut être défini seulement sur la base de considérations géographiques». «Au cours de ces dernières années, a-t-il développé, le cadre anthropologique, culturel, social et religieux de l’humanité a changé : aujourd’hui l’Église est appelée à affronter de nouveaux défis et elle est disposée à dialoguer avec les diverses cultures et les religions, cherchant à construire avec toute personne de bonne volonté la cohabitation pacifique des peuples.»

Cette mission, le pape la conçoit ainsi avant tout comme un «dialogue» : «Nous n’imposons rien, mais nous proposons toujours», prévient-il, concevant cette proposition de la foi comme un service à rendre à une humanité qui est en attente de Christ, même si elle fait mine de ne pas le demander.

Et Benoît XVI de regretter une nouvelle fois que l'annonce du Christ, tâche première de l'Eglise, soit parfois mise de côté. «Que de temps perdu, que de travail renvoyé à plus tard sur ce point par inadvertance !», a-t-il lancé avant d'appeler les fidèles à «renouveler la face de la terre en partant de Dieu, toujours et seulement de Dieu !».

 

Nicolas SENEZE

http://la-croix.com/A-Porto-Benoit-XVI-envoie-l-Eglise-en-mission/article/2425803/4078

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216