Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 18:53

 

non report 2015

 

 

 

Action handicap : Participez au

« Non au report de 2015″!

Je me joins à la riposte citoyenne pour dire « non au report de 2015 » sur la loi de l’accessibilité pour tous. Je vous invite à faire de même. Deux choses à faire :

- S’inscrire sur la page Facebook « NON AU REPORT DE 2015! » .

- Ecrire à votre député, votre sénateur et aux candidats aux élections municipales. (proposition de courrier en bas de cette chronique)

- Signez la pétition : http://www.necoutezpasleslobbies.org/

- Transmettez à vos contacts cette chronique et invitez à participer à cette action

 

 


accessibilite

 

 


Argumentaire du collectif "non au report de 2015" :

 

A l’heure ou le Premier ministre Jean-Marc Ayrault va clore la concertation et arrêter les décisions gouvernementales concernant le report d’accessibilité au handicap, un appel à la riposte est organisée à partir des réseaux sociaux.

 

Peu d’acteurs du handicap sont dupes, reculer encore la date butoir de la mise en accessibilité de la France est un mécanisme qui est devenu un sport national depuis 45 ans ! Une réaction de raz le bol est se développe maintenant et une riposte citoyenne s’organise à partir des réseaux sociaux (cf proposition 1).

 

Voici le dossier diffusé à cette occasion pour savoir que faire :

La loi pour l’égalité́ des chances et des droits du 11 février 2005 a fixé un délai de 10 ans, à compter de sa promulgation, pour rendre accessible aux personnes handicapées la majorité́ des équipements, parmi lesquels notamment les établissements existants recevant du public, la voirie, et les transports collectifs.

 

Ainsi, à compter du 1er janvier 2015, l’accessibilité́ deviendra une obligation de résultat, exposant ceux qui ne la respecteraient pas à des sanctions administratives et pénales.

 

A l’adoption de la loi de 2005, l’échéance de 2015 a été́ présentée comme une avancée majeure et un engagement ferme des pouvoirs publics à l’égard des personnes handicapées concernant l’accessibilité́. Or, à la suite du rapport CAMPION du 1er mars 2013 et à moins d’un an de la date butoir, il est désormais question de reporter de façon hypocrite et détournée cette échéance à 2022 !!!

 

Pour justifier cette proposition, les arguments avancés sont les suivants :

- Le rendez-vous de 2015 ne pourra de toute façon pas être respecté et ce simple constat suffirait à justifier un report.

- Des délais supplémentaires sont nécessaires compte-tenu du surcout et des difficultés que représenteraient la mise aux normes.

- Le risque de condamnations à compter de 2015 est important et il faut tout faire pour l’éviter.

- Face à cette proposition de report, les principales associations «dites» représentatives des personnes handicapées qui ont été́ consultées semblent s’être résignées…

 

Ce projet est pourtant inacceptable! Et il est encore temps de s’y opposer fermement pour les raisons suivantes :

Les personnes handicapées attendent déjà̀ depuis prés de 40 ans le respect de cette obligation. Elles ne peuvent continuer à subir indéfiniment le retard considérable accumulé par la France dans ce domaine.

 

La mise en accessibilité́ constitue en effet une obligation légale depuis 1975, et un droit reconnu sur le plan international depuis 2006 (Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées).

 

Si elle n’a pas été́ respectée jusqu’à présent, c’est d’abord en raison de l’absence de volonté́ politique en la matière.

 

Ensuite, parce que les textes précédents ne prévoyaient ni date butoir, ni sanctions permettant aux personnes handicapes de faire valoir leurs droits en justice.

 

De plus, il est faux de prétendre que le retard pris depuis 2005, est dû à l’absence d’évaluation du coût des travaux, à la mauvaise appréciation des délais nécessaires à leur réalisation et à la complexité́ des règles à respecter.

 

En réalité́, il s’explique surtout par l’adoption tardive de certains décrets d’application, l’absence d’accompagnement de pouvoirs publics et l’attentisme de certains acteurs, fondé sur l’espoir (apparemment justifié) d’un report de l’échéance.

 

Enfin, contrairement à ce que continuent à sous-entendre les pouvoirs publics, l’accessibilité́ n’est ni coûteuse, ni irréalisable, et ne concerne pas qu’une population minoritaire.

 

Elle ne relève ni de la générosité́, ni de l’effort, et encore moins de l’utopie, mais bel et bien du droit et d’une exigence d’égalité́ qui ne saurait être une fois de plus reportée.

 

Par conséquent, les citoyens handicapés et tous ceux qui sont solidaires de leurs combats, doivent dire NON à ce projet et appeler à la mobilisation.

 

Les signataires du présent texte invitent toutes les personnes handicapées à :

- Diffuser ce texte sur tous les réseaux sociaux ;

- Manifester leur refus de ce report en apposant le bandeau «NON au report de 2015 !» sur leur profil Facebook du 26 février au 5 mars 2014

- Ecrire aux élus et candidats aux municipales de leur Mairie pour leur demander s’ils approuvent ou pas ce projet de report.

 

Il leur suffira pour cela d’utiliser le modèle de mail ou de courrier qui se trouve en annexe.

 

Le gouvernement, les élus et les candidats aux municipales doivent savoir que les citoyens handicapes ne laisseront pas passer cette attaque supplémentaire à leurs droits !

 

Ceux qui auront reçu une réponse de leurs élus ou des candidats aux municipales interrogés, pourront nous en adresser copie à l’adresse suivante : nonaureport@gmail.com.

 

 

ANNEXE : MODELE DE COURRIER A DESTINATION DES ELUS ET/OU CANDIDATS

 

Madame, Monsieur,

 

Je me permets de vous adresser le présent courrier en ma qualité́ de citoyen et d’électeur en situation de handicap (ou sensibilisé par la question de l’accessibilité pour tous).

 

Très prochainement, le gouvernement sera amené́ à statuer sur le report de l’échéance de 2015, concernant la mise en accessibilité́ des équipements aux personnes handicapées.

 

En effet, comme vous le savez, la loi pour l’égalité́ des chances et des droits du 11 février 2005 a fixé un délai de 10 ans, à compter de sa promulgation, pour rendre accessible aux personnes handicapées notamment les établissements existants recevant du public, la voirie, et les transports collectifs.

 

Ainsi, à compter du 1er janvier 2015, l’accessibilité́ deviendra une obligation de résultat, exposant ceux qui ne la respecteraient pas à des sanctions administratives et pénales.

 

A l’adoption de la loi de 2005, l’échéance de 2015 a été́ présentée comme une avancée majeure et un engagement ferme des pouvoirs publics à l’égard des personnes handicapées concernant l’accessibilité́.

 

Ce projet de report est inacceptable aux yeux de nombreuses personnes handicapées qui attendent le respect de cette obligation légale depuis 1975 (date de la première loi sur l’accessibilité). Elles ne peuvent continuer à subir indéfiniment le retard considérable accumulé par la France dans ce domaine.

 

Ce droit à l’accessibilité est un droit reconnu sur le plan international depuis 2006 par la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées.

 

Si elle n’a pas été́ respectée jusqu’à présent, c’est d’abord en raison de l’absence de volonté politique en la matière.

 

Par conséquent, je souhaiterais connaître votre position sur le sujet et savoir si vous soutenez ou non cette proposition de report actuellement à l’étude.

 

Dans l’attente de votre réponse et en vous remerciant par avance,

 

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en ma meilleure considération.

 

Signature :

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216