Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 17:59
Benoit XVI
 
    Le Père Armogathe, dans sa rubrique bimensuelle pour l'émission d'actualité "A la source" sur KTO revient sur la langue latine et la création par le Saint-Siège de l'Académie pontificale de la latinité. Il s'agit pour le Père Armogathe de ne pas limiter le latin au débat liturgique, mais d'en faire "la langue de communication de l'Eglise".

Extrait du magazine "A la source" diffusé jeudi 15 novembre à 21h45, à revoir après sa diffusion sur la page http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/a-la-source-a-la-source/00070242

Benoît XVI a publié le samedi 10 novembre une lettre apostolique solennelle sous la forme d’un Motu Proprio titré «Latina Lingua» (La langue latine), créant l' «Academia Latinitatis», l’Académie de latinité. Cette académie pontificale dépendra du Conseil pontifical de la Culture.
Le Pape entend ainsi redonner une certaine vigueur à l’apprentissage du latin, notamment dans l’Église. La connaissance du latin et de la culture latine est en effet «nécessaire pour l’étude des sources (de la foi), auxquelles s’alimentent de nombreuses disciplines, la théologie, la liturgie, la patristique et le droit canon», explique le pape qui souligne que cela correspond à «l’enseignement du Concile Vatican II».
 
Depuis la Pentecôte, rappelle-t-il, l’Église n’a pas hésité à parler toutes les langues, choisissant le latin comme langue officielle. Les plus importants textes du magistère sont en latin, «précisément pour mettre en évidence le caractère universel de l’Église».
 
Mais, déplore Benoît XVI, la connaissance de la langue et de la culture latine, que l’Église, depuis la chute de l’empire romain, a maintenue vivante, devient de plus en plus «superficielle», ce qui se vérifie jusque dans «les études philosophiques et théologiques des futurs prêtres».
 
Une langue pas si morte que ça
Si la connaissance du latin et de la culture latine se perd dans l’Église, le Pape constate que, paradoxalement, elle suscite un regain d’«intérêt» hors de la sphère religieuse, «pas seulement dans les continents qui ont leurs racines dans l’héritage gréco-romain», mais de la part «de professeurs et aussi de jeunes et d’étudiants de nations diverses».
 
L’objectif de l’Académie de latinité, défini dans l’article 2 du Motu proprio rédigé en latin est donc double : «Favoriser la connaissance et l’étude de la langue et de la littérature latines qu’elles soient classique, patristique, médiévale ou humaniste en particulier auprès des institutions de formation catholiques dans lesquelles sont formés et instruits les séminaristes et les prêtres» ; et « promouvoir dans divers milieux l’usage du Latin que ce soit comme langue écrite ou parlée ». Autrement dit : revivifier des études qui s’essoufflent et accompagner ce nouvel élan dans le monde de la culture.
 
Pour cela, «des méthodes didactiques adaptées» à notre époque devront être mises en œuvre et «un réseau entre institutions académiques et universitaires» devra être promu afin de valoriser le riche et divers patrimoine de la civilisation latine.
 
Par la création de cette Académie, Benoît XVI marque néanmoins avant tout son attachement à une Église qui se nourrit de sa tradition millénaire.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216