Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 06:30

Pâques, 4 avril

 

Méditation sur quelques versets de l'Evangile de St Jean

   

Les onze étaient là, dans la maison bien verrouillée par crainte des Juifs. Un peu à l’écart des autres, Philippe songeait, repassant dans son cœur les paroles que Jésus avait prononcées l’autre soir, avant son départ pour Gethsémani : « Encore un peu et vous ne m’aurez plus sous les yeux, et puis encore un peu et vous me verrez. » La première partie de cette étrange déclaration s’était réalisée de manière si atroce, si révoltante que Philippe avait encore du mal à respirer. Lui qui avait tant cru en Jésus, qui même avait osé lui demander de leur montrer le Père, était maintenant écrasé de douleur. Car qu’y avait-il à espérer après cette mort ir réparable ?


Soudain lui revint à l’esprit la deuxième partie de la phrase de Jésus : « et puis encore un peu et vous me verrez. » Seulement, se disait-il - sans s’arrêter aux rumeurs étranges qui couraient depuis le matin sur le tombeau vide - maintenant il n’y aura plus de « encore un peu ». Qu’avait donc voulu dire Jésus ? Il se souvenait l’avoir interrogé là-dessus, avec quelques autres. Jésus leur avait bien promis que leur affliction se changerait en joie ; mais, après sa mort, nulle joie n’était envisageable !


Un bruit léger lui fit lever les yeux. Et il vit. Il vit Jésus, au milieu d’eux, vivant, ressuscité. La joie l’envahit, une joie lumineuse qui subitement se mit à emplir tous les cœurs ; une joie indicible que désormais, tous le savaient, nul ne pourrait leur ravir.

 

Prière :
Seigneur, par l’intercession de l’apôtre saint Philippe

qui, un moment, a connu l’épreuve de sa foi,
permets que nous restions fidèles à la foi que tu nous as donnée !

 

Prière :
Nous te louons, Seigneur, et nous te bénissons
pour la docilité de Marie à la parole de l’ange,
pour l’enfant qu’elle a porté,
pour son humble offrande au Temple,
pour sa présence à Cana,
pour sa foi dans l’épreuve du Calvaire,
pour sa joie au matin de Pâques.


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Archives
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216