Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 11:04

Dimanche 22 janvier 2012, 3ème dimanche du temps ordinaire

 

PREMIERE LECTURE - Jonas 3,1-5.10

PSAUME 24 (25),4-9

DEUXIEME LECTURE - Première Lettre de Paul aux Corinthiens 7,29-31

EVANGILE - Marc 1,14-20

Pierre et Andre14 Après l'arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait :15 «Les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle.»16 Passant au bord du lac de Galilée, il vit Simon et son frère André en train de jeter leurs filets : c'étaient des pêcheurs.17 Jésus leur dit : «Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d'hommes.»18 Aussitôt, laissant là leurs filets, ils le suivirent.19 Un peu plus loin, Jésus vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient aussi dans leur barque et préparaient leurs filets.20 Jésus les appela aussitôt. Alors, laissant dans la barque leur père avec ses ouvriers, ils partirent derrière lui.

 

 


 

Jonas, ah Jonas, un drôle de prophète. Il prend la fuite quand le Seigneur l'appel pour répandre la Parole de Dieu à Ninive. Rappelez-vous son séjour au cœur du poisson… Rappelez-vous ses reproches à Dieu qui s'est montré bon envers des pécheurs, alors que Dieu avait annoncé qu'il allait les détruire. Ah Jonas, un prophète qui annonce quand même la Bonne Nouvelle à des pécheurs, à des païens, à des non-Juifs. Il annonce que Dieu n'aime pas leur comportement et que, s'ils ne se convertissent pas, ils mourront. Remarquez le délai qui est laissé aux Ninivites : quarante jours… n'est-ce pas les quarante jours du carême que chaque année l'Eglise nous propose ? N'est-ce pas le temps de la conversion, le temps pour changer de comportement ?

 

Le Psaume nous éclaire sur le mode d'emploi de la démarche que Dieu nous demande, la conversion qu'il ne cesse de nous demander. Il n'est point nécessaire de courir vers un gourou ou de s'enfermer dans des comportements sectaires, il est tout simplement nécessaire de se confier à Dieu, de lui demander "Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais moi connaître ton chemin".

 

Saint Paul nous le rappelle. Ce ne sont pas les biens du monde qui nous apporte la Vie Eternelle, c'est Dieu. Il n'est que plus temps pour se convertir. Le temps est limité. Et oui, nous le savons tous, ce n'est pas le scoop de l'année, l'homme est mortel, vous êtes mortel, je suis mortel. Après, c'est trop tard. Le temps que Dieu nous confie sur terre, ce temps que nul ne connaît, qu'il soit remplis de jours ou qu'il y ait peu de jours, ce temps nous est confié pour nous convertir, pour laisser Dieu entrer dans nos vies. Le professeur Lejeune a la formule pleine de vérité, je site "Il n'est pas possible d'ajouter des jours à la vie, il est possible d'ajouter de la vie aux jours". Quelque soit la longueur de notre vie, nous devons nous tourner vers Dieu et ajouter de la vie aux jours. Pour nous Chrétiens, ajouter la vie du Christ chaque jour. C'est cela notre responsabilité. Nous ne sommes pas des intermittents de la mission. C'est chaque jour que nous sommes appelés à vivre en disciples du Christ, pas seulement le dimanche matin, mais chaque jour, à tout instant.

 

Quand Jésus appelle ses disciples, avez-vous remarquez comment Jésus procède ? Il n'appelle pas au hasard, il n'appelle pas des inconnus. Il commence par regarder les gens. "Il voit". Ensuite il les appelle, il leur parle. "Venez derrière moi, je vous ferai pêcheur d'hommes". Jésus nous regarde, Jésus nous appelle, savons-nous lui répondre ?

 

Dans l'Evangile d'aujourd'hui, l'appel des disciples se fait deux fois auprès de deux frères. Aujourd'hui, je ne retiendrai que les premiers, Simon et André, autrement dit, Pierre et André. Dans l'histoire de l'Eglise, Saint Pierre est devenu l'apôtre de l'Occident, le premier Pape et Saint André l'apôtre de l'Orient. Chaque année du 18 au 25 janvier, les Chrétiens, Catholiques, Protestants, Orthodoxes vivent la semaine de prière pour l'unité des chrétiens. Semaine au combien importante où nous pointons du doigt le scandale de notre division. Semaine également importante où nous prenons conscience qu'il y a de multiples façons d'adorer Dieu en vérité.

 

La première rencontre spirituelle interconfessionnelle a eue lieu en 1936 en Suisse alémanique. Cette rencontre regroupe des pasteurs protestants et des prêtres catholiques, dont l'abbé Paul Couturier, pionnier de l'œcuménisme. C’est l’origine du «Groupe des Dombes» qui réunit maintenant chaque année quarante théologiens et théologiennes, catholiques et protestants, sur des thèmes de réflexion communs aux deux Églises. L'abbé Couturier meurt en 1953. C'est du Ciel qu'il verra les avancées et de l'engagement officiel des Catholiques dans la voie de l'œcuménisme avec le Concile Vatican II.

 

Le mot œcuménisme vient d'un terme grec que l'on pourrait traduire par «l'ensemble de la terre habitée».

 

Le mot "œcuménisme" est employé par les Eglises au sens de «ce qui touche aux relations entre des Eglises ou des chrétiens d'origine confessionnelles différentes» ou de «la conscience spirituelle d'appartenir à la communion mondiale des Eglises chrétiennes» ou encore «la disponibilité à s'engager pour l'unité de l'Eglise»

 

Ce dimanche, nous sommes au cœur de cette semaine de prière pour l'unité des Chrétiens. Le Thème 2012 est : "Tous, nous serons transformés par la victoire de Notre Seigneur Jésus-Christ". Thème  proposé par les Eglises de Pologne à partir du passage de la première épitre de Paul aux Corinthiens.

 

C'est la définition même de la conversion. "Etre transformés par la victoire du Christ".

 

tob-copie-1Pour terminer, je voudrais rappeler une avancée significatie dans l'œcuménisme, c'est la traduction commune de la Bible, la TOB, qui unies nos Eglises.

 

Et nous, sur Louplande, comment pouvons-nous être acteurs de l'unité des Chrétiens ? Je n'ai pas à y répondre à votre place, seulement à vous donner quelques pistes. C'est un des rôles du diacre. Dernièrement au cours d'échanges avec un frère en Christ, voilà les questions que je posais à la communauté : Savons-nous accueillir la différence dans notre communauté ? Savons-nous être un soutien pour ce qui est différents ? Est-ce que nous participons à la démarche de l'Eglise universelle ? Est-ce que nous participons à ce que propose les uns ou les autres ? Au lieu de critiquer sans cesse, ne devons-nous pas nous réjouir d’initiatives riches en signe de foi et de prière ?

 

Sachons ouvrir nos cœurs à la Parole de Dieu. Soyons comme Jonas, ou les Ninivites ou encore comme Simon, André, Jacques et Jean. Suivons le Christ qui nous appelle.

 

Amen !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Homélies
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216