Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 11:42

EVANGILE - Marc 13, 33 - 37

 

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : «Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. Il en est comme d'un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et recommandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l'improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez !»


veilleurDernièrement, le cardinal Ravasi s'est élevé, je site, "contre les homélies incolores, inodores et sans saveur". Souffrez donc que j'applique les consignes qu'il a données aux membres du clergé pour les homélies. Souvenez-vous également que, dans le rituel de l'ordination, le diacre (que ce soit à titre permanent ou en vue du sacerdoce) reçoit l'Evangile des mains de l'Evêque. L'Evêqe lui dit : "croyez ce que vous lisez, enseignez ce que vous croyez et pratiquez ce que vous enseignez". L'homélie s'adresse donc en tout premier à celui qui la prononce. (C'est peut-être pour cela qu'il y a parfois des homélies sans saveur, on n'aime pas facilement se remettre en cause pour progresser, mais ici, c'est pour progresser dans l'Amour de Dieu…). L'homélie, une parole qui dérange, une parole pour progresser.

   

Nous entrerons dans la période de l'Avent avec cette demande. Puissions-nous vivre cette période avec des couleurs, des odeurs et des saveurs.

 

Le temps de l'Avent, c'est le temps que l'Eglise nous donne pour nous préparer à Noël. Non comme nous le suggère notre société de consommation en faisant nos courses de Noel dans les magasins ou en préparant les illuminations sur les maisons ou autre préoccupation consumériste… Non, ce n'est pas cela préparer un Noël Chrétien. Si la fête est nécessaire, l'essentiel n'est pas dans la consommation mais dans la rencontre de l'Autre, l'accueil de la Parole de Dieu dans nos vies. L'Eglise nous donne ce temps de l'Avent pour nous préparer à recevoir l'Enfant Jésus, à recevoir notre Sauveur, notre Rédempteur.

 

Comment pouvons-nous nous préparer à accueillir l'Enfant Jésus ? Je vous propose quelques pistes…

 

Dans l'Evangile que nous venons d'entendre, Jésus demande à ses disciples, donc à nous-mêmes, de VEILLER.

 

priere.jpg«Veiller» qu'est-ce que ça veut dire ? Saint Marc le précise à Gethsémani. "Veillez et priez". Le premier sens de veiller c'est de «prier». La prière, ce n'est pas de demander au Père de réaliser son Royaume lui-même, tout seul, sans nous. Ce n'est pas dans le projet de Dieu. L'objet de la prière c'est d'être remplis de l'Esprit Saint afin de regarder le monde, qui est la matière première du Royaume, avec les yeux de Dieu. Ensuite, nous pourrons agir dans le sens du Royaume, dans le sens du projet de Dieu sur nous.

 

"Veillez" c'est se laver de ses péchés. Pendant ce temps de l'Avent, prenons le temps de nous examiner, prenons le temps de faire un examen de conscience et prenons le temps du Sacrement de la Réconciliation. Allons trouver un prêtre pour nous confesser et pour recevoir le pardon de Dieu, laissons Dieu nous dire : "Je t'aime mon enfant". Jésus est notre Rédempteur. C'est-à-dire celui qui nous libère. Acceptons la libération que Jésus nous apporte. Le Sacrement de la Réconciliation est là pour cela, nous libérer du péché qui nous enferme, qui nous salit. Si nous ne passons jamais au nettoyage, la crasse de nos péchés nous rendra aveugle et de mauvaise odeur pour notre prochain. Laissons Dieu nous plonger dans l'odeur de sainteté. miserere-confession.jpg

 

"Veillez" c'est prendre le temps de la lecture de la Parole de Dieu. Prendre le temps de s'arrêter, prendre le temps d'écouter Dieu dans nos vies. La démarche Quo Vadis nous aide à rencontrer la Parole de Dieu. A l'écouter, à la méditer et à la mettre en pratique. Si certains ne sont pas encore en équipe, je les invite à en rejoindre une ou à en faire une. N'ayez pas peur de lire la Parole de Dieu en équipe. Dieu nous aime. Sa Parole est une Parole d'Amour. Avez-vous donc peur de rencontrer l'Amour ? (le vrai amour, celui qui donne sa vie pour ses amis !).

 

"Veillez", c'est prendre le temps de nous recentrer sur l'Eucharistie. Redécouvrons le eucharistiesens de l'Eucharistie dans notre vie de baptisés. Suite à l'assemblée plénière d'automne, les évêques réaffirment par la voix du président de la Conférence des Evêques de France Monseigneur Vingt-Trois rappelle dans son discours de clôture, je cite : "Les travaux accomplis sur les Rassemblements dominicaux nous ont permis de réaffirmer le sens de la célébration du dimanche par la participation effective à la Messe. […]. C'est pourquoi nous nous réjouissons de constater que dans de nombreux diocèses la Messe célébrée en un lieu central (un lieu fixe, à heure fixe) pour plusieurs communautés locales permet une meilleure qualité de célébration et développe une expérience communautaire plus riche. […]. C'est dans l'offrande sacramentelle du sacrifice du Christ que se fonde et se fortifie la vie d'une communauté chrétienne. C'est par notre participation régulière à la Messe du dimanche que nous exprimons notre appartenance à notre Église et que nous unissons tous les aspects de notre existence à l'amour de Dieu. Nous y recevons sa Parole comme lumière sur notre route et nous y accueillons le Pain de Vie offert par le Christ pour nous unir à lui. Sans cette assemblée dominicale, l'Église dépérit et faillit à sa mission envers tous les hommes. La fête du dimanche en un lieu central ne doit pas se traduire par un abandon des églises de nos villages. Elle rend d'autant plus importante notre capacité à «habiter» toutes nos églises. Nous appelons les chrétiens de chaque village qui en ont la possibilité pratique au cours des jours ouvrables à les rendre vivantes par des réunions de prière fréquentes à leur initiative." (fin de citation).

En un mot : Ne nous privons pas de l'Eucharistie et organisons et participons aux temps de prière organisés dans nos villages en semaines.

 

"Veillez" c'est être présent dans la société contemporaine. Par exemple, quand nos députés refusent de baisser leur indemnité parlementaire alors qu'ils demandent des sacrifices à la population, nous pouvons légitimement les interroger. Les évêques ont créé un nouveau groupe de travail intitulé "Ministres ordonnés et fidèles laïcs". Le porte parole des évêques de France, Monseigneur Bernard Podvin rappelle : «Il faut être présent à la société au nom de nos convictions. Cela n'est pas sans interroger l'état de vie : au nom de mon baptême, qui suis-je ? Suis-je laïc? Suis-je diacre ? Suis-je prêtre ? Suis-je évêque ? Il y a donc un recours à l'état de vie dans la réflexion du statut d'une parole». Depuis quelques années, on assiste à une prise de parole «légitime et souhaitable» des baptisés laïcs qui «irrigue la société». «Quelle est notre présence, notre action, notre parole selon notre état de vie ? Il y a certainement à le regarder dans le contexte d'aujourd'hui». Et j'ajoute, à le regarder en ce temps de l'Avent.

 

Catherine_de_Laboure.jpgEt enfin, je me tournerai vers la Vierge Marie en ce 27 novembre, fête de Notre Dame de la Médaille Miraculeuse de la Rue du Bac à Paris. Quoi de plus beau qu'une Mère qui veille sur son Enfant. Puissions-nous veiller comme la Vierge Marie. Puissions-nous méditer l'Evangile avec la prière du chapelet.

 

 

 

Que votre veille se fasse active.

 

Amen !

 


A la fin de la célébration, chaque participant s'est vu remettre deux médailles de la rue du Bac. Une pour lui et une à donner à quelqu'un qu'il aime particulièrement.

 

"O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous !"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Homélies
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216