Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 16:37
Prière
Diffusé le 28/04/2013 / Durée 52 mn

Vidéo de KTO suivit de notre propre témoignage ci dessous

 

Poursuivant les articles du Catéchisme de l'Eglise catholique en cette année de la Foi, " la Foi prise au mot " s'arrête cette fois-ci sur la notion de prière.

 

Chez certains, elle est naturelle, pour d'autres, elle reste difficile à pratiquer. Pourtant, la prière semble intrinsèque à l'homme quand on le considère comme créature de Dieu, ce qui induit qu'il doit Lui être relié.

 

Donc quelle meilleure façon d'être relié à Dieu que de Le prier, mais comment prier ? La prière s'apprend-elle ? Et pourquoi prier ?

 

Pour en parler, deux invités : le frère Thaddée Matura, franciscain au couvent d'Avignon, et le père Dominique Salin, jésuite et professeur de spiritualité au Centre Sèvres à Paris.

 


Notre propre témoignage sur la prière présenté à la famille vincentienne le 14 avril 2013 : 

 

La prière en famille

Isabelle et Jean-Pierre Tellier

14 avril 2013

 

 

Isabelle Tellier est présidente de la Fraternité Saint Vincent de Paul. Bénévole au Secours Catholique du doyenné Couronne Ouest du Mans (doyenné rurbain).

Jean-Pierre Tellier est diacre permanent Vincentien, ordonné en 2004. Aumônier départemental de la Société Saint Vincent de Paul en Sarthe depuis décembre 2011.

Isabelle et Jean-Pierre sont mariés depuis 23 ans, deux enfants : Vincent 22 ans et Marie 19 ans.

 

 

Le parcours que nous décrivons ici s’est mis en place petit à petit avec des expériences plus ou moins heureuses. C’est aujourd’hui l’aboutissement d’un parcours de 23 ans de vie commune et familiale… qui se poursuit.

 

La prière en famille :

Isabelle : Voilà un sujet qui, spontanément, m’inspire assez peu !... En effet, depuis bien longtemps,  j’ai pris rendez-vous avec Le Seigneur-ou plutôt c’est Lui qui m’appelle !-, chaque matin, dans ma chambre, après avoir refait mon lit… Mais c’est seul que je vis ce temps de prière en prenant l’évangile du jour, la méditation, quelques intentions personnelles puis le « Notre-Père » et la prière de la Fraternité Saint Vincent de Paul.

 

 

Pourquoi prier ?

Jean-Pierre : Quelques phrases qui nous inspirent :

 

Lc 21,36 : Veillez et priez sans cesse afin d’être assez forts pour échapper à tout ce qui doit arriver, et de pouvoir vous tenir debout devant le Fils de l’Homme.”

 

Saint Vincent : "Aimons Dieu, mes frères, aimons Dieu, mais que ce soit aux dépens de nos bras, que ce soit à la sueur de nos visages..."

 

"Donnez-moi un homme d'Oraison et il sera capable de tout..."

 

"Si nous persévérons dans notre vocation, c'est grâce à l'Oraison, si nous réussissons dans nos emplois, grâce à l'Oraison, si nous ne tombons pas dans le péché, grâce à l'Oraison, si nous demeurons dans la charité, si nous sommes sauvés, tout cela grâce à Dieu et à l'Oraison..." 

 

SSVP : Le Vincentien est « Homme d’action et Homme d’oraison »

 

Et personnellement : Je ne saurais rien faire sans la prière et je ne saurais pas prier si je n’agis pas.

 

 

Temps de prières :

Jean-Pierre : Ce qui m’importe : impossible de passer une journée sans prier, ni même une heure sans prier. Un mot, une pensée suffit.

Deux manières de prier m’importe : la prière communautaire et la prière personnelle.

Tout comme il m’est impossible de passer une journée sans parler à mon épouse (soit de vive voix, soit par téléphone au cours de ma journée de travail), il m’est impossible de passer une journée sans prier.

 

* Prière dans le couple :

Difficulté dans le couple pour trouver un rythme et une forme commune quotidienne, d’où un rythme hebdomadaire et mensuel

Messe hebdomadaire

Cellule Missionnaire Vincentienne chaque semaine

Chapelet mensuel

 

* La messe hebdomadaire :

Isabelle : Bien sûr, je ne manque pas avec Jean-Pierre la messe dominicale ! Depuis la fondation de notre couple, puis de notre famille, nous n’avons jamais remis en cause notre présence et notre participation à la messe du dimanche. Nous croyons en Dieu qui se donne à nous dans sa Parole et son Eucharistie et il nous faut répondre à ce don de son Amour en allant et en participant à la messe ! Cette démarche va de soi, je crois pouvoir dire que j’en ai besoin – si je ne peux pas y aller, cela me manque- et je suis heureuse d’y participer avec Jean-Pierre et d’autres chrétiens. Jusqu’à leur adolescence, nos enfants ont aussi participé avec nous à la messe du dimanche. Retrouver d’autres croyants dits « pratiquants »est dynamisant pour ma foi et permet de donner du sens au mot « Eglise ». Il y a aussi une dimension humaine avec les échanges fraternels à la fin de la célébration, nous formons une communauté vivante !...

Depuis une trentaine d’années, je participe aussi aux célébrations en animant les chants de la liturgie. C’est pour moi une manière agréable –j’aime chanter et diriger !- de mettre mes talents, dons de Dieu, au service de la communauté chrétienne et d’ainsi favoriser la prière de tous.

De son côté, Jean-Pierre, diacre permanent, œuvre dans le chœur au service du prêtre célébrant et représente le peuple sur le seuil, plus ou  moins loin de l’Eglise et des chrétiens.

Quand nous ne sommes pas dans le chœur, nous sommes réunis sur un banc et prions avec l’assemblée, notre couple étant partie prenante de la communauté chrétienne locale et de toute l’Eglise universelle.

 

 

* Cellule Missionnaire Vincentienne

Jean-Pierre : Basé sur les Cellules d’Evangélisation Paroissiales, la cellule missionnaire vincentienne propose la lectio divina autours de l’Evangile du dimanche qui suit. Nous écoutons et méditons l’enseignement de Marie-Noëlle Thabut. Nous écoutons un passage des écrits de Saint Vincent de Paul. Et nous terminons pas les vêpres et la prière pour les vocations « Espoir d’Israel ».

 

Isabelle : Il y a aussi un autre moment où  je retrouve Jean-Pierre pour prier, c’est le vendredi après-midi, lors de la cellule missionnaire Vincentienne. C’est mon époux qui a lancé ce temps de prière il y a environ deux ans et nous y sommes, ma foi,  très fidèles !  Cette méditation de l’évangile, puis du vécu des rencontres et de la charité au long de la semaine passée sont très importants et nous permettent d’être davantage attentifs à ce que l’on vit dans la semaine, sur les pas de St Vincent de Paul.

 

* Le Chapelet :

Isabelle : Une fois par mois, nous allons à l’église du village pour prier le chapelet. Avec quelques paroissiens, nous aimons cette prière simple qui, par l’intercession de Marie, nous conduit au Seigneur. Nous présentons de nombreuses intentions pour nos frères proches qui vivent des joies, des peines ou des souffrances et sommes aussi en communion avec nos prêtres, nos évêques, nos mouvements –la famille Vincentienne est toujours très présente-, le Pape et toute l’Eglise universelle.

 

 

* Prière personnelle :

Jean-Pierre : Du fait d’être diacre : liturgie des heures quotidienne : laudes et vêpres.

Ce que St Vincent appelle « la prière d’obligation » : celle issu de l’ordination ou de la profession religieuse

 

D’autres temps de prières, ce que St Vincent appelle « la prière de dévotion ».

D’autres temps de la liturgie des heures : milieu du jour et complies

 

Prière du chapelet quand je vais au travail, pendant les randonnées, etc.

 

Prière en union avec la famille vincentienne :

prière aux fondateurs en union avec les FDLC

prière pour les vocations « Espoir d’Israël » après les vêpres.

 

Temps de silence, d’oraison devant le Saint Sacrement (là c’est pas toujours évident pour moi)

 

Temps de lecture de la Bible, des Evangiles. Aller à la source.

 

Prière nourrie de la vie quotidienne :

Jean-Pierre : Les évènements de la journée, de la semaine, les personnes rencontrées sont présentent dans la prière.

Idem pour les actions.

L’action nourrie la prière, la prière nourrit l’action.

 

Chaque semaine à la CMV, nous nous posons les deux questions suivantes :

qu’est-ce que Dieu a fait pour moi, comment je me suis reconnu pauvre devant mon prochain, c’est-à-dire comment ai-je reconnu l’œuvre de son amour dans ma vie ?

 

qu’est-ce j’ai fait pour Dieu, pour le service des pauvres, c’est-à-dire qu’ai-je fait pour lui, à travers l’évangélisation et le service concret ?

 

Il nous arrive parfois de dire que nous n’avons rien fait ou rien vécu… C’est un signal qui nous invite à être plus attentifs à ce que nous vivons, les personnes rencontrées, etc.

Il arrive parfois de mettre en lumière un fait d’apparence insignifiante mais d’une grandeur infini.

 

Conclusion :

Jean-Pierre :

* Rejoindre dans la prière la démarche de l’Eglise universelle par la liturgie des heures.

* Pas besoin de formules compliquées pour prier : un mot, un geste, une pensée suffit.

* Importance de la communauté pour prier. Nous avons fait le choix d’ouvrir nos temps à la paroisse et de les vivre le plus possible à l’église de notre village.

 

Isabelle : D’autres moments encore nous permettent de prier ensemble : le groupe « Quo Vadis » formé de membres de la paroisse et qui nous permet d’approfondir l’évangile ou bien les temps forts de la Société Saint Vincent de Paul…

Tous ces temps de prière renforcent notre couple dans sa foi et dans l’enracinement de sa vie ; je pense qu’ils contribuent aussi  à vivre l’engagement de notre mariage dans la fidélité.

En fait, je découvre en y réfléchissant que la prière en famille est une réalité bien concrète dans ma vie… Alors merci de m’avoir permis de m’en rendre compte en donnant ce témoignage et merci pour votre attention !...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216