Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 17:39

Le gouvernement opposé à la légalisation de l'euthanasie

Lundi 24 janvier, 13h52

 

Le Premier ministre François Fillon a réaffirmé lundi son opposition à la légalisation de l'euthanasie, assurant que le gouvernement mettait tout en œuvre

 pour améliorer les soins palliatifs en France.

Lire la suite l'article

La commission des affaires sociales du Sénat a adopté la semaine dernière une proposition de loi qui autorise les patients atteints de maladies incurables à recourir à "une assistance médicalisée permettant, par un acte délibéré, une mort rapide et sans douleur".

Le texte né de la fusion de trois propositions de loi issues de trois groupes politiques différents (Parti socialiste, UMP et Parti communiste-Parti de gauche) doit être examiné mardi par la chambre haute en séance plénière.

Malgré des votes en commission dépassant les clivages partisans, le groupe UMP du Sénat, qui n'y dispose pas seul de la majorité, a annoncé son intention de voter contre le texte.

Tout en disant comprendre la souffrance des malades et de leurs familles, le Premier ministre estime dans une tribune publiée lundi par Le Monde qu'une telle loi serait une erreur.

"La question est de savoir si la société est en mesure de légiférer pour s'accorder le droit de donner la mort. J'estime que cette limite ne doit pas être franchie", écrit-il.

A ses yeux, le dispositif prévu dans la proposition de loi "n'apporte pas les garanties nécessaires".

"Plutôt que de légiférer dans la précipitation (...) nous devons poursuivre le renforcement de la culture palliative en France", ajoute François Fillon.

"VOTE EN CONSCIENCE"

Le programme gouvernemental, dévoilé en 2008, prévoit le doublement en quatre ans, de 100.000 à 200.000, du nombre de patients en fin de vie pris en charge ainsi que la création de 1.200 nouveaux lits de soins palliatifs dans les hôpitaux.

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a annoncé qu'il serait lui-même présent au Sénat mardi pour défendre la position du gouvernement.

"Ce n'est pas une conception partisane qui doit l'emporter ici", a-t-il déclaré sur BFM TV et RMC, prônant l'application "pleine et entière" de la loi Leonetti de 2005 prévoyant le développement des soins palliatifs.

Le président du groupe UMP, Gérard Longuet, juge que les positionnements sur cette question de l'euthanasie "ne correspondent pas à des lignes politiques mais à des choix personnels".

"Il n'est donc pas question de lancer un quelconque 'oukase' pour ce qui doit rester un vote en conscience", a-t-il expliqué dans le quotidien La Croix.

En Europe, l'euthanasie est légale en Belgique, aux Pays-Bas, en Suisse et au Luxembourg. La situation est plus floue en Allemagne, où aucune peine ne la sanctionne.

Selon le plus récent sondage sur la question de l'euthanasie, publié par Sud Ouest Dimanche en octobre dernier, 94% des Français approuvent l'idée d'une législation permettant l'euthanasie, même si 58% souhaitent qu'elle soit autorisée seulement "dans certains cas".

Pourtant, pour Xavier Bertrand, il n'est "pas vrai" de dire que les Français sont majoritairement favorables à l'euthanasie.

"Les Français veulent qu'on accompagne et qu'on évite les douleurs mais qu'on soit dans une logique où on ne change pas de système", a-t-il expliqué sur BFM TV et RMC.

L'Union des familles laïques, favorable à l'euthanasie, a déploré de son côté la campagne orchestrée à ses yeux par les opposants au "droit de mourir dans la dignité".

"Leurs arguments éculés sont de plus en plus en décalage avec la volonté des Français d'en finir avec l'hypocrisie et les timides avancées comme l'euthanasie passive permise par la loi Leonetti de 2005", estime l'organisation dans un communiqué appelant les parlementaires à voter le texte mardi.

Laure Bretton, édité par Yves Clarisse

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Ethique - Euthanasie
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216