Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 14:37

001 stc 

 3000 Français se rassemblent à Melbourne le 8 janvier

 

 

Le mercredi 07 Janvier 2015 à 11h30, la France est attaquée. Deux fous massacrent des dessinateurs, un économiste, un correcteur, une chroniqueuse, un technicien, deux policiers et blessent plusieurs autres personnes. Le soir, un joggeur est agressé par un autre terroriste. Le lendemain matin, ce dernier tue une policière municipale et fait exploser une voiture le soir. Le 9 Janvier, il prend en otages des clients d’un super-marché. Cet acte odieux fait 4 victimes.

 

Durant toute cette semaine, la France est en état de choc. Le monde est en état de choc.

Il n’aura fallu que quelques instants pour que l’information traverse le monde et que les Français résidants à l’étranger partagent la douleur des métropolitains. Il n’aura fallu que quelques instants pour que je sois ému aux larmes à chaque évocation dans les médias de cette attaque contre les valeurs républicaines si chère à mon pays. Le fait de vivre à l’étranger n’enlève rien.

 

Je suis parti en Australie pour réaliser mon stage de fin d’études. J’ai pris cette décision parce que je ne reconnaissais plus dans les valeurs et les actes du peuple français jusqu’alors. Des hommes politiques incompétents et déconnectés de la réalité, une ambiance nationale nauséabonde ou encore la perspective d’une carrière qui ne me correspondait plus vraiment.

Ainsi, je décidais de débuter ma carrière a l’étranger, ne me reconnaissant plus dans mon propre pays.

 

En décembre, il y a eu cette prise d’otage, à Sydney, dans un café Lindt. Un homme menaça plusieurs clients et employés pendant plusieurs heures. Deux personnes et le terroriste sont morts ce jour-là. J’ai donc pu assisté à la ferveur du peuple australien suite à cet événement : le hashtag #Illridewithyou sur Twitter pour dénoncer les amalgames possibles, les témoignages bouleversant du peuple ou encore le mémorial de fleurs impressionnant sur la Martin Place. Je me rappelle m’être dit à moi-même “Jamais nous ne verrons ça en France”. J’ai eu tort.

 

Le lendemain de l’attaque (heure australienne), l’ensemble de la communauté française s’est retrouvée dans de nombreuses villes d’Australie. Sydney, Perth, Cairns ou encore Melbourne. C’est d’ailleurs sur Federation Square, à Melbourne, que j’ai pu voir la ferveur des français de l’étranger. Nous étions plus de 3 000 à scander “Je suis Charlie” et à écrire dans un livre de condoléances qui a été envoyé aux familles des victimes.

 

Quelques Australiens nous ont rejoints et les media ont transmis nos messages au peuple océanique. Tony Abbott, le Premier ministre a bien évidemment transmis ses condoléances aux familles des victimes et condamne ces “actes barbares”. Plusieurs mouvements identiques ont eu lieu à San Francisco, New York et ailleurs. Tous réunis pour la liberté d’expression et de caricatures.

J’étais fier d’être français.

 

Il y a bien un avant et un après 07 Janvier. Chaque expatrié français s’est, j’en suis sûr et certain, sentie touche au plus profond d’eux-mêmes. Il n’est pas nécessaire de résider en France pour se sentir français. Il n’est pas nécessaire de résider en France pour faire partie de l’unité nationale. Comme pour la République, la population française est une et indivisible. Que l’on soit black, blanc ou beurre; juif, musulman, chrétien ou athée; résident en métropole ou non,  nous sommes avant tout des compatriotes français.

 

Dans chaque recoin de ce monde, l’esprit des Lumières demeurera.

 

 

L’esprit de Charlie vivra.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216