Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 19:12

Municipales 2014 : Le Pacte handicap 2014 de l’APAJH

 

Faites connaître ce pacte handicap auprès des candidats aux élections municipales de votre commune. Vous pourrez télécharger le texte en bas de chronique et le dossier de presse.

 

Je m'adresse aux candidats, à tous les candidats, peu m'importe la couleur de la liste, peu m'importe la commune, qu'elle soit grande ou petite, le sujet concerne tout le monde. 

 


Ce soir, 21 mars, c'est avec beaucoup de regret que je vous annonce qu'AUCUN candidat n'a voulu répondre aux mails que je leur ai fait parvenir ! 

J'ai eu juste une réponse d'un colistier à Dijon, et le maire de ma commune qui m'a répondu d'une manière favorable.

Un colistier du Mans m'a dit qu'il allait lire ce pacte... depuis aucune réponse.

Doit-on envahir les grues de chantier pour se faire entendre ?

Difficile d'y monter avec des fauteuils...

 


 

Pour accéder au site de l’APAJH

(Association pour Adultes et Jeunes Handicapés)

cliquez sur l’image :

 

Apahj.png

 

 


Texte de l’APAJH :

 

Les maires et leurs équipes municipales ont un rôle majeur à jouer dans la construction d’une société inclusive, qui s’adapte aux besoins de tous et laisse sa place à chacun.

 

A l’occasion des élections municipales des 23 et 30 mars 2014, la Fédération des APAJH, première association «tout handicap», propose à la signature des candidats son Pacte Handicap 2014, un document complet comprenant 5 engagements et plusieurs dizaines de pistes d’actions concrètes. Destiné à aider les futurs maires et leurs équipes municipales à construire une société inclusive, il propose de dépasser la conception architecturale de l’accessibilité et prend en compte véritablement tous les domaines de la vie en lien avec les compétences des élus municipaux.

 

Un Pacte pour que les candidats s’engagent à mettre le handicap au cœur de leurs projets municipaux

Les maires et leurs équipes municipales ont un rôle majeur à jouer dans la construction d’une société qui s’adapte aux besoins de tous et fasse sa place à chacun. A l’occasion des élections municipales 2014, la Fédération des APAJH invite les candidats républicains à s’engager de façon déterminée pour l’accessibilité universelle et édite un «Pacte Handicap 2014, pour une Cité garantissant l’accès à tout pour tous».

 

Téléchargeable sur le site de la Fédération des APAJH, il est proposé à la signature des candidats républicains aux élections municipales 2014. Il comprend cinq engagements détaillés ainsi qu’une cinquantaine de pistes d’actions touchant directement aux compétences des maires :

 

1. Des communes mobilisées pour l’inclusion des enfants dans la Cité, creuset du vivre-ensemble

 

2. Garantir et programmer l’accessibilité de l’espace public

 

3. Offrir des activités sportives, culturelles et de loisirs accessibles

 

4. Garantir aux personnes en situation de handicap les conditions d’une citoyenneté réelle

 

5. Développer des pratiques d’employeur exemplaire

 

 

Une initiative qui s’inscrit pleinement dans le combat pour l’accessibilité universelle de la Fédération des APAJH

La loi du 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » présente une définition de l’accessibilité présentant des enjeux forts pour les communes. Bien que progressiste, elle reste porteuse de restrictions et ne permet pas l’ambition d’une société réellement inclusive au sens où le souhaite l’APAJH, une société du vivre ensemble qui se donne pour objectif l’accès à tout pour tous les citoyens sans discrimination.

 

Pour Jean-Louis Garcia, président de la Fédération des APAJH : «le Pacte Handicap 2014 s’inscrit résolument dans le cadre de notre combat visant à dépasser une conception architecturale de l’accessibilité. Avec lui, nous appelons les communes à se positionner comme des acteurs incontournables d’un projet d’une société qui s’interdit d’exclure et assure à l’ensemble des citoyens une réelle accessibilité à l’espace public qu’il soit en situation de handicap ou non».

 

 

Téléchargez le « Pacte Handicap 2014, pour une Cité garantissant l’accès à tout pour tous » ICI.

 

Téléchargez notre communiqué de presse « Pacte Handicap 2014, pour une Cité garantissant l’accès à tout pour tous » ICI.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216