Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 10:25

A l’heure où la France s’auto-flagelle en se rappelant son passé de pays participant au commerce d’esclaves, il me semble bon et juste de se rappeler que ce type de commerce honteux n’était pas le propre de l’Occident mais était commun à tous les pays, y compris les pays d’Afrique du Nord. C’était même un moyen d’affaiblir la puissance économique et militaire de ses ennemis tout en accroissant sa propre puissance.

 

Que nous nous souvenions de notre passé, rien de plus normal.

Que nous combattions l’esclavage au XXIème siècle, rien de plus normal.

Mais que notre mémoire ne soit pas sélective…

Que notre mémoire soit globale… envers et pour tous !

 Supplice_du_consul_de_france_pere_levacher.JPG

Et nos esclaves d'aujourd'hui ? Qui en parle ? Qui dénonce cet escalvagisme moderne ?

 

 


Quand nous voyons nos esclaves mourir au Bangladesh, qui est-ce qui s'en offusque ?

A part l'Eglise catholique, je n'ai pas entendu grand monde pour s'en scandaliser et pour appeler à un réveil pour le respect de l'humanité !

 

Mourir pour 38 € par mois... Une couturière du Bangladesh reçoit un "salaire" de 38 € par mois pour 10h de travail par jour et 6 jours par semaine...


Pour mémoire :

4 h de SMIC = 37.72 €,

1/2 h du président Hollande = 37,56 €,

38 € c'est à peine 30 secondes de "travail" de Zlatan Ibrahimovic !

 

Le prix d'une chemise venant du Bangladesh se trouvant dans nos magasins en France : 18,99 €...

 

 


Au XIXème siècle, bien avant Karl Marx, le bienheureux Frédéric Ozanam écrivait (en 1840) : "Il y a exploitation quand le maître considère l'ouvrier non comme un auxiliaire, mais comme un instrument dont il faut tirer le plus de service possible au moindre prix qu'il se pourra. L'exploitation de l'homme par l'homme, c'est l'esclavage"


Quelques repères historiques :

Rappelons-nous que ce n’est que par un long processus que l’esclavage a été aboli en France :

 

1776 : interdiction d’avoir des esclaves sur le territoire national :

Par un édit en date du 4 février 1776, le roi Louis XVI a interdit de posséder des esclaves sur le territoire français.

 

1790 : L’Assemblée Nationale de 1790 avait réaffirmé par deux fois (décret du 8 mars et du 12 octobre 1790) la légalité de l’esclavage, revenant ainsi sur la réforme royale de 1776.

 

1794 : et ce n’est que pour éteindre la révolte des esclaves des colonies (Saint Domingue notamment) l’Assemblée Nationale accepta d’abolir l’esclavage.

 

1802 : rétablissement de l’esclavage par Napoléon Bonaparte le 20 mai 1802 sous l'influence, notamment, du traité d'Amiens.

 

1815 : De retour de l'île d’Elbe, Napoléon décrète l'abolition de la traite des esclaves, qui aligne la France sur la décision que vient de prendre le congrès de Vienne. Sa résolution est confirmée par le traité de Paris le 20 novembre 1815.

 

L'esclavage est aboli en 1833 en Angleterre et 1847 dans l'Empire ottoman ainsi que dans la colonie suédoise de Saint-Barthélemy.

 

1848 : La France attendra 1848 pour abolir définitivement l’esclavage dans les Colonies.

 

Hélas, en 2013, l'esclavage n'a pas disparu dans le monde. Aujourd'hui encore, l'esclavage persiste dans certaines régions du monde, comme la péninsule arabique, le sous-continent indien, le Niger, le Mali ou la Mauritanie. (renseignement sur Wikipedia !)

 

L'Organisation internationale du travail (OIT) estime à 25 millions le nombre de personnes vivant actuellement dans des conditions assimilables à de l'esclavage, d'où le terme d’« esclavage moderne ». Selon l'ONU, chaque année, deux millions de personnes sont réduites en esclavage.

 

 


Les esclaves chrétiens au temps de Saint Vincent de Paul :

Maison Lazariste à Marseille :

Abelly, tome 1, p. 221 : Par les bienfaits et charités de la même dame les prêtres de la même Congrégation de la Mission ont été fondés et établis l'année suivante 1643, en la ville de Marseille pour y exercer toutes leurs fonctions, et particulièrement pour instruire et consoler les pauvres forçats des galères de France, et leur aider à faire leur salut. Et cette fondation de Marseille fut quelques années après augmentée par la même dame, pour faire assister spirituellement et corporellement par les missionnaires, les pauvres chrétiens esclaves en Barbarie.

 

TUNIS-ALGER-HIBERNIE-MADAGASCAR

Abelly, tome 1, p. 222-223 : Il ne faut pas ici omettre qu'en ladite année 1645 et aux deux suivantes M. Vincent étant sollicité par quelques personnes vertueuses et zélées, et encore plus par sa propre charité, d'envoyer de ses prêtres en plusieurs provinces étrangères et éloignées pour diverses œuvres de charité, et ayant obtenu toutes les facultés et pouvoirs nécessaires du Saint-Siège apostolique, il en envoya quelques-uns en la ville de Tunis, et en celle d’Alger en Barbarie, pour l'assistance spirituelle et corporelle des chrétiens esclaves, tant sains que malades, qui se trouvaient alors dans un grand abandon. Il en envoya d'autres en Hibernie pour l'instruction et l'encouragement des pauvres catholiques de ce royaume-là, qui étaient grandement oppressés par les hérétiques d'Angleterre. Et son zèle ne mettant point de bornes aux effets de sa charité, il en destina encore d'autres en l'île de Madagascar dite de Saint-Laurent, qui est au-delà de l'équateur; où les peuples vivent les uns comme idolâtres, et les autres presque sans aucune religion. Cette île qui est d'une étendue fort vaste, est comme un grand champ couvert de ronces, que cet ouvrier évangélique à commencer de défricher par la culture que les siens ont essayé d'y faire avec des travaux indicibles, qui ont déjà consumé plusieurs d'entre eux. Et ce qui est digne de considération, est que M. Vincent a témoigné une fermeté et une constance invincibles à la poursuite de ces entreprises apostoliques, particulièrement en cette île infidèle, et dans les villes de Tunis et d'Alger en Barbarie, nonobstant les grandes difficultés qui s'y rencontrent, et les pertes notables qu'il y a souffertes. Nous réservons pour le second livre  à parler plus en particulier des bénédictions que Dieu a versées sur ces missions éloignées, et des fruits qui en ont été recueillis par sa grâce.

 

Des missionnaires meurent en secourant des esclaves chrétiens :

Abelly, tome 1, p. 238 : Il en mourut […] quatre en Barbarie, où ils étaient allés secourir et assister les pauvres esclaves chrétiens.

 

 


Martyr du père Le Vacher :

Le Père Jean Le Vacher, né le 15 mars 1619 à Ecouen, mort le 28 juillet 1683 à Alger, était un missionnaire Lazariste, Consul de France à Tunispuis à Alger.

Il est tout d'abord envoyé en novembre 1647 à Tunis par Saint Vincent de Paul rentre en France en 1666 puis part pour Alger en mai 1668.

Il y est nommé Consul de France en 1676 et s'attire la sympathie du Dey.

Dans le contexte du bombardement d'Alger en 1682, il est faussement accusé de traîtrise, et meurt attaché au canon Baba Merzoug qui depuis reçut le surnom de La Consulaire.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216