Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 04:57

billet.jpg

 

J'ai hésité à mettre cette chronique dans la rubrique "prière et méditation". Mais réflexion faite, compte tenu de ce que notre pays traverse (et la Belgique également), je met cette chronique dans la rubrique "questions de société". Je pense que c'est sa juste place à l'heure actuelle.

 

 


Un conférencier donne un enseignement :

Il prend un billet de banque tout neuf et demande à l’auditoire :

« Qui aimerait ce billet de 20 euros ? »

 

Bien entendu toutes les mains se lèvent.

 

 

Le conférencier alors, froisse le billet entre ses mains et demande une nouvelle fois:

« Qui aimerait encore ce billet de 20 euros ? » Toujours autant de mains se lèvent...

 

 

Il continue en jetant le billet à terre, en le piétinant et repose la même question :

« Et maintenant, qui aimerait ce billet de 20 euros ? ».

Toujours autant de mains se lèvent. Il pose alors cette question :

 

« Pourquoi voulez-vous tous ce billet, qu’il soit neuf ou complètement froissé et piétiné ? »

Et quelqu’un parmi l’auditoire répond.

« Parce que nous connaissons sa valeur ! »

 

Exactement.

Nous connaissons sa valeur. Sa valeur ne dépend pas de son état. Qu’il soit neuf, froissé ou piétiné, elle ne change pas. Elle reste identique.

 


Lorsque nous regardons certaines personnes autour de nous qui ont été froissées ou piétinées par les circonstances parfois dramatiques de la vie, les regardons-nous comme ce billet en nous rappelant qu’elles aussi ont de la valeur ?

 

Ou bien les regardons-nous avec dédain en oubliant leur valeur?

 

La valeur de ces personnes qui nous entourent ne dépend pas de leur état.

 

Ta valeur ne dépend pas de ton état.

 

La vie t’a froissé, piétiné ?

 

 

Laisse-moi te dire que ta valeur ne change pas, elle est et restera inestimable, qu’elles que soient les circonstances.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216