Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 19:15

A l’invitation de notre évêque du Mans, j’ai contacté tous les sénateurs au sujet de l’euthanasie. J’ai envoyé le 24 janvier 2011, veille du débat au sénat une lettre-mail reprenant la réflexion du collectif plus digne la vie (http://www.plusdignelavie.com/presentation.php).

 

Comme à chaque fois que j’ai l’occasion d’interpeller des élus sur un problème sociétal, je suis agréablement surpris par l’écoute qui ressort dans leurs réponses. Quand on est loin des médias, l’humanité reprend ses droits.

 

Je tiens à remercier chacun et chacune des sénateurs qui ont pris le temps de me répondre et parfois même de prendre le temps d’un courrier personnalisé. J'apprécie tout particulièrement le soins de nos parlementaires à écouter les diverses positions.

 

Au sujet de l’euthanasie, je n’ai eu qu’une seule réponse d’un sénateur favorable à celle-ci. Tous les autres qui m’ont répondu vont sont contre l’euthanasie et pour le développement des soins palliatifs.

 

Voici quelques leçons que j’en retire :

-         interpeller des élus sur des questions précises engendre des débats et des échanges d’idées porteuses d’avenir

-         c’est en échangeant respectueusement que nous pouvons avancer ensemble

-         l’issus du débat au Sénat a vu le respect de la vie renforcé

-         sur la question de l’euthanasie, il en ressort deux points : premier point les sénateurs ont fait preuves de grande sagesse en rejetant le texte par 170 voix contre 142 et deuxième point : les soins palliatifs sont davantage connus et, espérons-le, seront encore plus développés dans notre pays

-         en écoutant un sénateur à la télévision (Public Sénat) dire, une heure avant le vote, qu’il ne savait pas encore quel serait son vote, je me pose la question : « comment peut-on se positionner à l’instant du vote sur un problème aussi grave » ? d’où l’utilité d’informer et d’interpeller nos élus

 

Enfin, soyons vigilants sur le respect de la vie, soyons vigilants sur le respect des plus fragiles. Demandons encore et toujours le respect de la vie depuis sa conception jusqu’à la mort naturelle.

 

A la suite de notre évêque du Mans, Monseigneur Le Saux, «Nous serons à vos côtés chaque fois que ce sera nécessaire pour défendre la dignité de la personne humaine depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle»

 

Jean-Pierre Tellier

Diacre Permanent Vincentien

Etival

Le 26 janvier 2011

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Ethique - Euthanasie
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216