Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 11:07

Questionnaire

à l'attention des candidats

aux élections législatives

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame la candidate à la députation,

Monsieur le candidat à la députation,

 

A nouveau, notre collectif « Catholiques en campagne » s’adresse aux candidats.  Emanation d’un grand nombre d’associations soucieuses de l’évolution de la France, le collectif a conçu, à l’intention des candidats députés, un questionnaire touchant à toutes leurs préoccupations. Elles sont nombreuses comme les responsabilités de ceux qui seront élus.

 

Derrière le Pape Benoit XVI qui nous encourage, par ses écrits et ses discours, à faire cette démarche, nous voudrions vous dire que toute nation qui brave impunément les lois de Dieu, qui sépare la morale du droit, ne peut devenir une grande nation. Elle s’enfonce, à l’instar de grandes civilisations passées, dans un déclin inéluctable.

 

De l’incarnation de ces principes, nous ferons donc notre programme pour aller voter les 10 et 17 juin prochains. Nous pensons qu’un pays ne peut grandir sans ou en dehors des racines qui sont les siennes.

Espérant que vous répondrez à notre questionnaire, au moins dans ses interrogations essentielles, nous vous prions de croire, Madame la candidate, Monsieur le candidat, à l’expression de notre haute considération.

 

 

Vous pouvez répondre :

è  par fax au 01 79 73 13 64

è  par courriel à l'adresse contact@catholiques-en-campagne.fr

è  ou par envoi postal à « Catholiques en Campagne », 14 rue Charles V   75004 Paris

 

Vous pouvez joindre votre photo et votre logo de liste. Ils seront publiés avec vos réponses.

 

 

CANDIDAT(E) : Dominique LE MENER

DEPARTEMENT : SARTHE

CIRCONSCRIPTION Vème

VILLE PRINCIPALE:

LISTE ou PARTI : UMP


 

 

  1. Le nouveau président de la République, François Hollande, proposera d'inscrire les principes de la loi de 1905 dans la Constitution. Les concepts de laïcité, laïcité républicaine, laïcité positive, laïcité libérale, laïcité à la française, revêtent-ils le même sens selon vous ? La laïcité interdit-elle selon vous l’intervention de citoyens en tant que catholiques dans le débat politique ?

è   

Je considère que la Constitution, telle qu’elle est actuellement rédigée, suffit et permet très justement la libre expression des citoyens catholiques dans l’espace public.

 

  1. Le principe de laïcité suppose-t-il d’aller jusqu’à  éliminer de nos pratiques, traditions, habitudes et références culturelles et historiques : les manifestations du type crèche de Noël, la restauration des églises et édifices religieux, le poisson le vendredi dans les collectivités, le chômage des fêtes religieuses, la commémoration des personnages historiques catholiques ?

è   

Une telle remise en cause serait absurde, notre pays est de tradition chrétienne et l’expression de cette tradition a donc toute sa place.

 

  1. L’introduction dans la Constitution française, de la définition de la famille comme étant « l’union stable d’un homme et d’une femme en vue d’assurer l’éducation des enfants issus de leur union ou adoptés » vous semble-t-elle souhaitable ?

è   

Là encore, il ne semble pas pertinent de modifier la Constitution qui est le socle fondamental de notre République.

 

  1. Soutiendriez-vous un texte de loi ayant pour but de donner à la mère de famille un statut, indépendamment de toute activité professionnelle, reconnaissant son rôle économique et social et lui garantissant une retraite ?

è   

Dans ce domaine, il me semble nécessaire de se prononcer sur des textes et des propositions précis et pas sur une intention.

 

  1. Reconnaissez-vous le droit, pour les parents, de choisir l’école de leurs enfants, quel que soit son statut (public, privé sous contrat, privé hors contrat) ?

è   

C’est une liberté fondamentale pour laquelle d’ailleurs des mesures avaient été prises lors de la précédente mandature.

 

  1. Soutiendriez-vous un projet de loi instaurant un système rendant possible l’exercice de ce droit, affectant des ressources aux établissements scolaires au prorata des élèves effectivement scolarisés ?

è   

Oui car cela me semble effectivement une condition d’exercice de ce droit des parents.

 

  1. Etes-vous en faveur du maintien de la loi Carle qui vise à garantir la parité de financement entre les écoles primaires publiques et privées sous contrat d'association lorsqu'elles accueillent des élèves scolarisés hors de leur commune de résidence ? Seriez-vous prêt à voter une loi étendant le principe de la loi CARLE à toutes les écoles privées ?

è   

Je suis bien évidemment en faveur du maintien de cette disposition de bon sens.

 

  1. La perspective de vie pour les personnes âgées est principalement celle d’un placement dans une institution adaptée répondant aux besoins nés de la dépendance. Y a-t-il une alternative ? Quelles sont les mesures qui pourraient être prises concernant l’aide aux aidants, notamment familiaux, qui permettraient à la personne âgée de choisir son dernier lieu de vie ?

è   

Il me paraît essentiel de développer le maintien à domicile, et le Conseil général de la Sarthe est exemplaire dans ce domaine, j’ai d’ailleurs eu l’occasion de suivre de près ces questions en tant que Président du Centre d’Information des Personnes Agées (CIDPA).

  1. Le système de santé français est actuellement l’un des plus chers du monde. Les médecins prescrivent deux à trois fois plus que les autres médecins occidentaux dans le monde, les français détiennent le record absolu de consommation de médicaments en Europe. Que pensez-vous mettre en œuvre pour revenir à plus de modération ou de contrôle dans ce domaine ?

è   

De nombreuses mesures ont là encore été prises par la majorité à laquelle j’appartenais, avec notamment l’engagement  de progression maximale de 3 % des dépenses de santé. Il faut poursuivre cet objectif qui est le garant du maintien de notre système de santé.

 

  1. Quelles sont vos propositions pour pallier les défaillances du système judiciaire ?

è   

Les défaillances actuelles reposent avant tout de la  mauvaise application des lois actuelles qu’il convient donc de faire appliquer !

 

  1. Quelle est votre position sur le travail du dimanche ? Etes-vous prêt à voter l'abrogation de la loi Maillé qui introduit un grand nombre d'exceptions au principe du repos dominical ?

 

Je suis contre le travail du dimanche sauf dans les zones touristiques où l’activité locale le justifie. D’ailleurs la loi n’a jamais prévu de généralisation massive.

 

  1. Les délocalisations d’emploi sont une des facettes de la mondialisation. L’exemple de Renault qui vient de construire une usine au Maroc est symptomatique de cette tendance qui se traduit pour la France par la perte annuelle de 500 000 emplois depuis 5 ans dans le domaine industriel. Pensez-vous que la perte de notre outil industriel soit acceptable et cette tendance inéluctable ? Soutiendriez-vous une proposition de loi favorisant le « Produire français » en instaurant une forme contrôlée de protectionnisme ?

è   

Cette question dépend avant tout de l’Union Européenne car nos économies sont liées et il convient donc d’adopter une position commune.

 

  1. Quelle est votre vision de la politique d'immigration ? Quelles sont vos propositions concrètes sur ce sujet ?

è   

Je pense qu’il faut contenir fortement, sinon stopper, l’immigration car de nombreux équilibres en dépendent dans notre pays.

 

  1. Les déficits budgétaires accumulés depuis 40 ans (5,2 % du PIB en 2011) ont mené la France à une situation d'endettement très lourd, de 1700 milliards d’euros. Pensez-vous qu'il soit possible dès aujourd'hui de ne plus voter de budget en déséquilibre ?

è   

Bien évidemment et j’ai d’ailleurs soutenu la proposition de règle d’or budgétaire.

 

  1. L'Etat, selon vous, doit-il être centré sur ses fonctions dites régaliennes (assurer la justice, battre monnaie, assurer la sécurité intérieure et extérieure du pays) ou au contraire doit-il se renforcer dans l'ensemble des domaines comme le veut le nouveau président de la République (Emplois aidés, administration, éducation) ? Quelles sont selon vous les réformes de l'Etat à entreprendre en priorité ?

è   

Il ne semble pas nécessaire d’étendre le champ des missions de l’Etat au risque d’un encadrement d’un certain nombre d’aspects de la vie privée, mais aussi d’une aggravation des dépenses publiques.

 

  1. Pensez-vous qu'une alternative à la pratique de l’avortement, attentatoire au principe sacré de la vie, traumatique pour les femmes et coûteux pour la société, serait d'aider les femmes enceintes à garder leur enfant par des aides spécifiques ?

è   

Il ne semble pas pertinent de créer un nouveau régime d’aide mais plutôt d’œuvrer à la prévention et à l’éducation.

 

 

  1. Quelle est votre position sur l'accouchement sous X ?

è   

C’est une question difficile à aborder tant elle génère de conséquences dans la vie des familles et mérite donc d’être débattue et appréhendée sur des propositions concrètes.

 

  1. « Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité. » (Proposition 21 du projet présidentiel de François Hollande). Si une telle loi légalisant l'euthanasie était proposée au Parlement, que voteriez-vous et pourquoi ?

è   

Je suis opposé à une telle loi, d’ailleurs la représentation nationale (à l’issue de longs débats) a déjà adopté un texte d’équilibre (avec un large consensus) qui préserve la vie.

 

  1. « J’ouvrirai le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels » (Proposition 31  du projet présidentiel de François Hollande). Si une telle loi est proposée au Parlement, que voteriez-vous et pourquoi ?

è   

Je m’opposerai également à un tel projet de loi.

 

  1. « J’accorderai le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans » (Proposition 50  du projet présidentiel de François Hollande). Si une telle loi est proposée au Parlement, que voterez-vous et pourquoi ?

è   

Là encore, cette mesure me paraît inadaptée, je ne voterai donc pas un tel texte, si des étrangers souhaitent participer aux élections dans notre pays, ils peuvent devenir citoyens à part entière en demandant la naturalisation.

 

  1. En matière d'emplois subventionnés, François Hollande veut multiplier les créations de postes (proposition 34 : 150 000 emplois d'avenir – proposition 36 : 60 000 postes dans l'éducation - proposition 10 : arrêt de la politique de non-remplacement d'une partie des fonctionnaires partant à la retraite). Si des lois allant dans ce sens sont proposées au Parlement, que voterez-vous et pourquoi ?

è   

Je ne crois pas que la création d’emplois subventionnés soit une solution, notre pays est endetté, la crise qui touche durement l’Europe commande au contraire de maîtriser les dépenses publiques. L’investissement doit aller à la création de richesse et d’emplois marchands.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216