Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 19:33

SSVP Logo180-ans2

ASSEMBLEE GENERALE

SOCIETE SAINT VINCENT DE PAUL - SARTHE

Samedi 6 avril 2013

 

HOMELIE

 

Textes de la messe du jour

 

1ère lecture : Les Apôtres refusent de se taire (Ac 4, 13-21)

 

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Les membres du grand conseil d'Israël étaient surpris en voyant l'assurance de Pierre et de Jean, et en constatant que c'étaient des hommes quelconques et sans instruction. Ils reconnaissaient en eux des compagnons de Jésus, ils regardaient debout près d'eux l'homme qui avait été guéri, et ils ne trouvaient rien à dire contre eux. Après leur avoir ordonné de quitter la salle du conseil, ils se mirent à délibérer : «Qu'allons-nous faire de ces gens-là ? Certes, un miracle notoire a été opéré par eux, c'est évident pour tous les habitants de Jérusalem, et nous ne pouvons pas le nier. Mais il faut en limiter les conséquences dans le peuple ; nous allons donc les menacer pour qu'ils ne prononcent plus ce nom devant personne.»

Ayant rappelé Pierre et Jean, ils leur interdirent formellement de proclamer ou d'enseigner le nom de Jésus. Ceux-ci leur répliquèrent : «Est-il juste devant Dieu de vous écouter, plutôt que d'écouter Dieu ? À vous de juger. Quant à nous, il nous est impossible de ne pas dire ce que nous avons vu et entendu.»

Après de nouvelles menaces, on les relâcha ; en effet, à cause du peuple, on ne voyait pas comment les punir, car tout le monde rendait gloire à Dieu pour ce qui était arrivé.

 

 

Psaume : Ps 117, 1.14-15ab, 16-18, 19-21

 

R/ Seigneur, je te rends grâce, car tu m'as exaucé.

 

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !

Éternel est son amour !

Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ; 

il est pour moi le salut.

Clameurs de joie et de victoire 

sous les tentes des justes.

 

Le bras du Seigneur se lève, 

le bras du Seigneur est fort !

Non, je ne mourrai pas, je vivrai 

pour annoncer les actions du Seigneur : 

il m'a frappé, le Seigneur, il m'a frappé, 

mais sans me livrer à la mort. 

 

Ouvrez-moi les portes de justice : 

j'entrerai, je rendrai grâce au Seigneur. 

« C'est ici la porte du Seigneur : 

qu'ils entrent, les justes ! » 

Je te rends grâce car tu m'as exaucé : 

tu es pour moi le salut.

 

 

Evangile : Les manifestations du Christ ressuscité (Mc 16, 9-15)

 

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Voici le jour que fit le Seigneur, qu'il soit pour nous jour de fête et de joie. Alléluia. (Ps 117, 24)

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Ressuscité de grand matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d'abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons.

Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s'affligeaient et pleuraient. Quand ils entendirent qu'il était vivant et qu'elle l'avait vu, ils refusèrent de croire.

Après cela, il se manifesta sous un aspect inhabituel à deux d'entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. Ceux-ci revinrent l'annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.

Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu'ils étaient à table : il leur reprocha leur incrédulité et leur endurcissement parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité.

Puis il leur dit : «Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création.»

 

AELF

 

 

J’ai déjà beaucoup parlé ce matin, je serais donc bref.

 

A entendre la lecture du livre des actes des apôtres, nous pouvons goûter une certaine actualité dans notre société française. « Il faut en limiter les conséquences dans le peuple » disent les membres du grand conseil face à l’assurance des apôtres Pierre et Jean. Comme si on pouvait limiter les conséquences de la Bonne Nouvelle du Christ Ressuscité !

 

Bien au contraire, la réponse de Pierre et de Jean est claire « Est-il juste devant Dieu de vous écouter [d’écouter l’air du temps], plutôt que d’écouter Dieu ? » Notre réponse à la suite du Christ doit être tout aussi claire et sans ambiguïté.

 

L’engagement que nous avons au sein de la Société Saint Vincent de Paul est également claire et sans ambigüité, vous êtes, nous sommes engagés à la suite du Christ à la manière de Frédéric Ozanam pour annoncer la Bonne Nouvelle en portant aide et assistances aux pauvres de notre temps.

 

Puissions-nous annoncer avec les mots du psalmiste « c’est ici la porte du Seigneur, qu’ils entrent les justes ! ». Notre pape François nous appelle à sortir de nos sacristies, à agir à la périphérie de l’Eglise, c’est-à-dire auprès des non croyants ou des mal croyants. C’est ce que nous faisons en portant aide et assistance à toute personne croyante ou non. Il n’est pas question de demander son acte de baptême avant d’apporter notre aide. Il est question d’annoncer l’Evangile de Dieu en actes, en exerçant la solidarité, nous devons faire que « la charité fasse ce que seule la justice ne peut faire ». Autrement dit, à faire toujours plus.

 

Cet appel à aller aux frontières de l’Eglise est renouvelé, je dirais même est renforcé par l’Evangile que nous venons d’entendre. La Bonne Nouvelle de la résurrection de Jésus est incroyable. Même les apôtres ont du mal à y croire, au tout début du moins. Après, ce sera autre chose, ils iront jusqu’à mourir au nom de cette certitude, au nom du Christ ressuscité. Ma prière vous accompagne chaque jour pour que la Parole de Dieu vous encourage dans votre engagement quotidien au service des plus pauvres.

 

Lors de la fondation de la société Saint Vincent de Paul, Frédéric Ozanam encourage ses amis en leur disant : « que nos actes soient d’accord avec notre foi. Mais que faire ? Que faire pour être vraiment catholiques, sinon ce qui plaît le plus à Dieu ? Secourons donc notre prochain, comme le faisait Jésus-Christ, et mettons notre foi sous la protection de la charité ».

 

Amen !

 

Jean-Pierre Tellier

Diacre Permanent Vincentien

Aumônier départemental SSVP Sarthe

Prier 15 jours avec Frédéric Ozanam, p. 57

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Homélies
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216