Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 13:54

 

Posté le 18 septembre 2012 - Rubrique Mgr Roland MINNERATH

Mgr Roland Minnerath, Archevêque de Dijon, vient de publier une tribune dans le Nouvel Observateur, en réaction aux propos de Madame Christiane Taubira dans le journal La Croix, à propos du pré-projet de loi pour un mariage entre deux personnes du même sexe.


Veuillez trouver ci-dessous le texte de l'Archevêque : 
 

 






PEUT-ON ENCORE ARGUMENTER ?

 
Pour les catholiques comme pour la presque totalité du genre humain d’hier et d’aujourd’hui (et de demain), le mariage est l’union entre un homme et une femme en vue d’instituer une famille, union qui a un statut social protégé par la loi.
 
-L’expression « mariage homosexuel » est une contradiction dans les termes. Le mariage suppose l’altérité sexuelle. Il n’y a pas de discrimination à exclure de la catégorie du mariage d’autres types d’union. Il n’y a pas d’inégalité à traiter différemment des réalités différentes.
 
-L’institution du mariage n’est pas la reconnaissance par la société de l’amour que se portent deux personnes, mais de la volonté des époux de s’engager réciproquement, de donner stabilité à leur union et garantir la filiation.
 
-L’expression « droit à l’enfant » prête à confusion. C’est l’enfant qui a des droits, y compris le droit d’avoir une relation structurante avec un père et une mère. L’enfant n’est pas un objet destiné à combler un manque ou un désir.
 
-On annonce comme une conquête le « mariage pour tous », comme si le mariage n’était pas ouvert partout à tous les couples homme-femme « en âge nubile, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, qui sont aptes à contracter mariage » (Déclaration universelle des droits de l’homme, art. 16).
 
Ce texte laisse pressentir la reconnaissance d’un ordre naturel -pour les croyants l’ordre de la création- sur lequel sont construits la société et le droit. Y renoncer nous mènera à quoi ?
 

Roland Minnerath
Archevêque de Dijon
14.09.2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans La Famille
commenter cet article

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216