Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 09:28

cr-che.jpgPour faire suite à cette peur d'une crèche, je tiens à citer l'éditorial de Jérôme Glaize du Maine Libre du 18 décembre. Il a le mérite de resituer le débat !! Je lui laisse la parole :

 

 

Un débat assez surréaliste

 

 

Que diriez-vous si, au nom de la laïcité républicaine, on supprimait tous les jours fériés liés à des fêtes religieuses ? Fini Noël, Pâques, l'Ascension, l'Assomption et la Toussaint. Faisons aussi du dimanche un jour travaillé comme les autres et veillons, par respect de la séparation des Eglises et de l'Etat, à ne plus accorder le moindre centime de fonds publics à la restauration d'édifices religieux comme la cathédrale du Mans.

 

A priori, peu de chances pour que de telles propositions remportent un franc succès. Elles obéiraient pourtant à la même logique que les arguments avancés dans deux communes qui viennent de défrayer la chronique, l'une dans l'Oise, l'autre près de Roubaix. Dans les deux cas, des élus d'opposition ont contesté l'implantation par la municipalité de crèches de Noël sur le domaine public. Motif invoqué, y compris par le tribunal administratif qui a condamné l'une de ces deux communes, il s'agirait d'une atteinte à la neutralité de la République.

 

Ce débat, pour décalé qu'il soit, a au moins un mérite : il permet de s'interroger sur la véritable nature des menaces qui peuvent effectivement peser, aujourd'hui, sur notre modèle de société. Faut-il vraiment, en cette fin 2010, se focaliser sur le symbole de quelques santons installés par une mairie convaincue de bien faire au nom des traditions de Noël ? Les vrais périls, un peu plus sérieusement, ne seraient-ils pas à chercher ailleurs.

 

Par exemple dans les effets redoutables de la marginalisation croissante d'une grande partie de la jeunesse de certaines cités que vient de confirmer un rapport de l'Observatoire des zones urbaines sensibles. Selon ce document, 43 % des jeunes hommes en âge de travailler dans ces quartiers sont au chômage. On pourra toujours objecter cyniquement que l'économie souterraine, en clair, les trafics, ont pris le relais pour certains d'entre eux. Peut-on se satisfaire d'un tel fiasco ? La menace d'une explosion sociale des banlieues ne serait-elle pas à prendre plus au sérieux que cette d'une crèche de Noël ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216