Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 10:05
logo-jmj-2013
Catéchèse du cardinal André Vingt-Trois : Allez, soyez des missionnaires !

Diffusé le 28/07/2013 / Durée 26 mn

 

Catèchèse avec le Cardinal André Vingt Trois, archevêque de Paris : "Allez, soyez des missionnaires !" qui a retrouvé les jeunes francophones à la paroisse Paróquia São Joaquim, dans le quartier d'Estacio.

 

L'archevêque de Paris a appelé aux 300 jeunes français présents à la paroisse Saint-Sébastien, dans le quartier d'Estàcio, à prendre conscience du trésor de la foi, à en témoigner de manière explicite au monde. Il a rappelé que le premier témoignage était donné par la joie

Repost 0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 10:28
Peut-on encore trouver des arguments originaux pour aller aux JMJ ?
Le Cathologue Diffusé le 01/11/2012 / Durée 4 mn
Participer à un concours de vidéos pour les JMJ de Rio ?
 
Voilà un défi que Jérôme et Damien vont relever... bien à leur façon !
Repost 0
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 20:16
Bande annonce promotionnelle pour les JMJ à Rio du 23 au 28 juillet 2013.
Réalisée pour vous par l'équipe de coordination nationale des JMJ.
JMJ RIO 2013 : Il a une mission ! Nous aussi ! (officiel)
et le clip international :

Repost 0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 16:26
logo_jmj_2013
A Rio de Janeiro (Brésil) où auront lieu les prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse (23-28 juillet 2013) a été présenté le logo officiel : un cœur qui contient le célèbre Christ Rédempteur.
 
Réalisé par un jeune brésilien aux couleurs du drapeau national (vert, jaune, bleu), le logo des JMJ 2013 représente un cœur stylisé, symbole de la jeunesse, portant la silhouette de la statue géante du Christ Rédempteur du « Pan de Azúcar » (pain de sucre). La croix placée en haut rappelle que le Christ est au cœur des Journées Mondiales de la Jeunesse.

La rencontre internationale de 2013 aura pour thème : "Allez donc, enseignez toutes les nations" (Matthieu 28,19).

Avec VIS du 9 février 2012
 

Mieux comprendre

 

Liens utiles

 

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 20:20
JLes chiffres sont publiés par L’Osservatore Romano : coût de 50.482.621 euro, couverts uniquement par les jeunes, les diocèses, et les 165 sponsors. Les dépenses ont été couvertes à 70 % par les pèlerins, et à hauteur de 30 %, par les dons : aucune contribution n’est arrivée du gouvernement espagnol ou des administrations locales.
 
Côté recettes :
  • 31, 5 millions d’euros ont été apportés par les inscriptions
  • 16, 5 millions par les sponsors
  • 2, 4 millions par des dons privés.

Côté dépenses :

  • 12, 2 millions ont été affectés à l’organisation des principaux événements, (Plaza Cibeles, aéroport de Cuatro Vientos)
  • 5, 5 millions couvrent les dépenses générales de secrétariat et d’accueil des pèlerins
  • 4, 7 millions pour les mochillas, les sacs à dos
  • 7, 2 millions d’euros ont été affectés aux infrastructures
  • 4, 2 millions d’euros aux programmes culturels et au guide du pèlerin
  • 1, 2 million pour la sécurité et quasi 4 millions pour les « volontaires ».
  • 2.500 euros ont été affectés aux interventions sanitaires.

Les « tickets restaurant » ont enregistré des « rentrées impensables au mois d’août, généralement un mois “mort” ».

On estime à plus de 100 millions d’euros les bénéfices pour les commerçants et restaurateurs, soit un montant 4 fois supérieur à ceux réalisés en 2010 pour la même période. Avec la TVA, l'Etat espagnol n'est pas en reste.

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 12:35
350

 

 

Au terme de l’audience générale, mercredi 24 août à Castel Gandolfo, le pape a annoncé le thème des XXVIIIes Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) qui se tiendront du 23 au 28 juillet 2013 à Rio de Janeiro (Brésil)

 

Le thème des JMJ est celui de la demande de Jésus dans l’Évangile de Matthieu (28,19)

 

«Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples»,

a lancé le pape.

 

Par ailleurs, le thème des XXVIIes JMJ, qui se tiendront au niveau diocésain le dimanche 1er avril 2012, pour la fête des Rameaux, sera

 

«Soyez toujours dans la joie du Seigneur»,

 

un verset tiré de l’Épître de Paul aux Philippiens (4, 4).

 

Benoît XVI avait annoncé dimanche 21 août, en clôture des JMJ de Madrid, que le prochain grand rassemblement international des JMJ aurait lieu à Rio de Janeiro.

Repost 0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 06:59

jmjCÉRÉMONIE DE CONGÉ

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI

Aéroport international Barajas de Madrid
Dimanche 21 août 2011

 

Majestés,
Autorités nationales, des communautés autonomes et locales,
Monsieur le Cardinal Archevêque de Madrid et Président de la Conférence épiscopale espagnole,
Messieurs les Cardinaux et chers frères dans l’Épiscopat,
Chers amis,

 

Le moment de se séparer vient d’arriver. Ces derniers jours à Madrid, avec une assemblée si nombreuse de jeunes d’Espagne et du monde entier, resteront profondément gravés dans ma mémoire et dans mon cœur.

 

Majesté, le Pape s’est senti bien en Espagne ! Les jeunes participants de ces Journées mondiales de la Jeunesse, ont été eux-aussi très bien accueillis par tant de villes et de localités espagnoles qu’ils ont pu visiter avant de participer à ces Journées.

 

Merci, Majesté, pour vos paroles si cordiales et pour avoir voulu être présent aussi bien à mon arrivé que, maintenant, à mon départ. Merci aux Autorités nationales, à celles des communautés autonomes et locales, qui ont montré par leur coopération une grande sensibilité pour cet événement international. Merci aux milliers de volontaires qui ont rendu possible le bon déroulement de toutes les activités de cette rencontre : les différents actes littéraires, musicaux, culturels et religieux du ‘Festival des jeunes’, les catéchèses des Évêques et les célébrations avec le successeur de Pierre. Merci aux Forces de sécurité et de l’ordre, comme à ceux qui ont collaboré en assumant les divers services, depuis l’attention à la musique et à la liturgie, jusqu’au transport, l’assistance sanitaire et alimentaire.

 

L’Espagne est une grande nation qui, dans un vivre ensemble sain, ouvert, pluriel et respectueux, sait et peut progresser sans renoncer à son âme profondément religieuse et catholique. Cela a été manifesté une nouvelle fois ces jours-ci en démontrant sa capacité technique et humaine dans une entreprise de haute transcendance et de grand avenir, comme l’est celle de faciliter à la jeunesse son enracinement dans le Christ-Jésus, le Sauveur.

 

J’adresse une parole de remerciement spécial aux organisateurs de ces Journées : au Cardinal Président du Conseil Pontifical pour les Laïcs et à tous les membres de ce dicastère ; à l’Archevêque de Madrid, Monsieur le Cardinal Antonio Maria Rouco Varela, à ses Auxiliaires et à tout l’archidiocèse ; en particulier au coordinateur général des Journées, Mgr César Augusto Franco Martínez et à ses nombreux collaborateurs si généreux. Les Évêques, avec les prêtres, les personnes consacrées et les fidèles laïcs, ont travaillé avec sollicitude et abnégation dans leur diocèse pour la préparation soignée de ces Journées. J’adresse à tous mes remerciements avec ma prière au Seigneur pour qu’il bénisse vos efforts pastoraux.

 

Je ne peux pas manquer de remercier de tout cœur les jeunes pour être venus à ces Journées, pour leur participation joyeuse, enthousiaste et intense. Je leur dis : merci et félicitations pour le témoignage que vous avez donné à Madrid et dans les autres villes espagnoles où vous avez été. Je vous invite à diffuser jusqu’aux confins du monde la joyeuse et profonde expérience de foi vécue dans ce noble pays. Transmettez votre allégresse spécialement à ceux qui auraient désiré venir et qui n’ont pas pu le faire pour diverses raisons, à ceux nombreux qui ont prié pour vous et à ceux dont la célébration elle-même de ces Journées a touché le cœur. Par votre proximité et par votre témoignage, aidez vos amis et compagnons à découvrir qu’aimer le Christ c’est vivre en plénitude.

 

Je laisse l’Espagne très content et je vous remercie tous. Surtout Dieu, Notre Seigneur, qui m’a permis de célébrer ces journées si pleines de grâce et d’émotion, si chargées de dynamisme et d’espérance. Oui, la fête de la foi que nous avons partagée, nous permet de regarder en avant avec beaucoup de confiance dans la Providence qui guide l’Église à travers les méandres de l’histoire ! C’est pourquoi elle reste jeune et garde sa vitalité, même en affrontant des situations ardues. C’est là l’œuvre du Saint-Esprit qui rend présent Jésus-Christ dans les cœurs des jeunes de chaque époque, et leur montre ainsi la grandeur de la vocation divine de tout être humain. Nous avons pu expérimenter aussi comment la grâce du Christ fait tomber les murs et dépasser les frontières que le péché a fait s’élever entre les peuples et les générations, pour faire de tous les hommes une seule famille qui se reconnaît unie dans l’unique Père commun, et qui cultive par son travail et par son respect tout ce qu’Il nous a donné dans la création.

 

Les jeunes répondent rapidement quand on leur propose avec sincérité et vérité la rencontre avec Jésus-Christ, unique rédempteur de l’humanité. Ils retournent maintenant chez eux comme des missionnaires de l’Évangile « enracinés dans le Christ et édifiés par Lui, fermes dans la foi », et ils auront besoin d’aide sur ce chemin. Je confie, donc, de manière particulière aux évêques, aux prêtres, aux religieux et aux éducateurs chrétiens, l’attention pour la jeunesse qui désire répondre avec joie à l’appel du Seigneur. Il n’y a pas de raison pour se décourager devant les contrariétés qui, de diverses manières, se présentent dans certains pays. Plus forte qu’elles, est l’aspiration vers Dieu, que le Créateur a mis dans le cœur des jeunes, et le pouvoir d’En-haut qui donne une force divine à ceux qui suivent le Maître et à ceux qui cherchent en Lui la nourriture pour la vie. N’ayez pas peur de proposer aux jeunes le message de Jésus-Christ dans sa totalité, et de les inviter aux sacrements par lesquels il nous rend participants à sa propre vie.

 

Majesté, avant de revenir à Rome, je désirer assurer les Espagnols qu’ils sont très présents dans ma prière. Je prie spécialement pour les couples et les familles qui affrontent des difficultés de diverses natures, pour ceux qui sont dans le besoin, pour les malades, pour les personnes âgées et pour les enfants, et pour ceux qui ne trouvent pas de travail. Je prie également pour les jeunes d’Espagne. Je suis convaincu qu’animés par la foi dans le Christ, ils apporteront le meilleur d’eux-mêmes pour que ce grand pays puisse affronter les défis de l’heure présente et continuer à avancer sur les chemins de la concorde, de la solidarité, de la justice et de la liberté. Formulant ces vœux, je recommande tous les enfants de cette noble terre à l’intercession de la Vierge Marie, notre Mère du Ciel, et je les bénis avec affection.

 

Que la joie du Seigneur remplisse toujours vos cœurs !

 

Merci beaucoup.

 

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 09:11
jmj-madrid-2011C'est le chiffre dévoilé par le président de la  Chambre de commerce de Madrid et de la Confédération des entrepreneurs de Madrid, Arturo Fernandez. Ce bénéfice tient compte des retombées sur les revenus des hôtels, des transports, des commerces madrilènes.

La vente de 3 millions de tickets de repas aux pèlerins a engendré 22,5 millions d'euros de bénéfices. A quoi s'ajoutent les restaurants qui n'avaient pas signé d'accord avec l'organisation des JMJ. Si le secteur des « Loisirs nocturnes » n'a pas enregistré de revenus supplémentaires, les cafés et les théâtres ont attiré les pèlerins. Le taux d'occupation des hôtels, habituellement de 40 % à cette période de fin août, atteignait les 70 % pendant la durée des JMJ.

 

Les cathophobes qui dénonçaient le "coût" de la visite du Pape vont-ils formuler des excuses ?

Repost 0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 20:32

jmj-madrid-2011Catéchèses aux JMJ : un lien nouveau entre l'évêque et les jeunes

Diffusé le 20/08/2011 / Durée 3 mn

http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/nouveautes/les-jmj-au-quotidien-catecheses-aux-jmj-un-lien-nouveau-entre-l-eveque-et-les-jeunes/00061107

 

De nombreux évêques ont fait le choix de vivre ces JMJ avec les jeunes, partageant leur voyage en car, leur hébergement dans les gymnases, les temps de catéchèse et la chaleur Madrilène.

 

Une présence simple et proche qui permet une relation plus spontanée et très enrichissante pour Monseigneur Pontier, archevêque de Marseille.

Repost 0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 15:25

jmj-madrid-2011Messe de clôture des JMJ 2011

Diffusé le 21/08/2011 / Durée 180 mn

http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/nouveautes/jmj-2011-madrid-messe-de-cloture-des-jmj-2011/00060869

 

 

1 500 000 personnes sont attendues à l'aérodrome Cuatro Vientos. Cette célébration présidée par le Saint-Père est le point culminant de la semaine : lors de la messe de clôture, les jeunes, venus du monde entier, sont envoyés dans leurs lieux de vie pour partager ce qu'ils ont reçu aux JMJ. Benoît XVI récitera par la suite la prière de l'Angélus.

 

À la fin de la célébration, le pape a annoncé le lieu de la prochaine édition des Journées Mondiales de la Jeunesse : Rio de Janeiro au Brésil en 2013.

 


CÉLÉBRATION EUCHARISTIQUE DE CLÔTURE

PAROLES DU PAPE BENOÎT XVI
AU DÉBUT DE LA CÉLÉBRATION EUCHARISTIQUE

Aéroport Cuatro Vientos de Madrid
Dimanche 21 août 2011

 

Chers jeunes,

 

J’ai pensé beaucoup à vous en ces heures durant lesquelles nous ne nous sommes pas vus. J’espère que vous avez pu dormir un peu, en dépit de la rigueur du temps. Je suis sûr qu’à l’aube de ce jour vous avez levé les yeux au ciel plus d’une fois, et non seulement les yeux, mais aussi le cœur, et cela vous a permis de prier. Dieu sait tirer de tout le bien. Avec cette confiance, et sachant que le Seigneur ne nous abandonne jamais, commençons notre célébration eucharistique pleins d’enthousiasme et fermes dans la foi.

 

* * *

HOMÉLIE

 

Chers jeunes,

 

Avec la célébration de l’Eucharistie, nous arrivons au moment culminant de ces Journées Mondiales de la Jeunesse. En vous voyant ici, venus en grand nombre de tous les horizons, mon cœur est plein de joie, pensant à l’affection spéciale avec laquelle Jésus vous regarde. Oui, le Seigneur vous aime et il vous appelle ses amis (cf. Jn 15, 15). Il vient à votre rencontre et il désire vous accompagner dans votre cheminement pour vous ouvrir les portes d’une vie pleine et vous faire participants de sa relation intime avec le Père. Pour notre part, conscients de la grandeur de son amour, nous désirons répondre avec grande générosité à cette marque de prédilection par la résolution de partager aussi avec les autres la joie que nous avons reçue. Certes ! Ils sont nombreux de nos jours, ceux qui se sentent attirés par la figure du Christ et désirent mieux le connaître. Ils perçoivent qu’Il est la réponse à leurs multiples inquiétudes personnelles. Cependant, qui est-Il réellement ? Comment est-il possible que quelqu’un qui a vécu sur la terre il y a tant d’années, ait quelque chose à voir avec moi aujourd’hui ?

 

Dans l’Évangile que nous avons écouté (cf. Mt16, 13-20), il y a comme deux manières distinctes de connaître le Christ qui nous sont présentées. La première consiste dans une connaissance externe caractérisée par l’opinion commune. À la demande de Jésus : « Le Fils de l’homme, qui est-il, d’après ce que disent les hommes ? », les disciples répondent : « Pour les uns, il est Jean Baptiste, pour d’autres, Elie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes ». C'est-à-dire qu’on considère le Christ comme un personnage religieux supplémentaire qui s’ajoute à ceux connus. S’adressant ensuite personnellement aux disciples, Jésus leur demande : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre répond avec des paroles qui sont la première profession de foi : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » La foi va au-delà des simples données empiriques ou historiques ; elle est la capacité de saisir le mystère de la personne du Christ dans sa profondeur.

 

Mais, la foi n’est pas le fruit de l’effort de l’homme, de sa raison, mais elle est un don de Dieu : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux ». Elle a son origine dans l’initiative de Dieu, qui nous dévoile son intimité et nous invite à participer à sa vie divine même. La foi ne fournit pas seulement des informations sur l’identité du Christ, maiselle suppose une relation personnelle avec Lui, l’adhésion de toute la personne, avec son intelligence, sa volonté et ses sentiments, à la manifestation que Dieu fait de lui-même. Ainsi, la demande de Jésus : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? », pousse en fin de compte les disciples à prendre une décision personnelle par rapport à Lui. La foi et la suite (sequala) du Christ sont étroitement liées.

 

Et, comme elle suppose suivre le Maître, la foi doit se consolider et croître, devenir profonde et mûre, à mesure qu’elle s’intensifie et que se fortifie la relation avec Jésus, l’intimité avec Lui.Même Pierre et les autres apôtres ont eu à avancer sur cette voie, jusqu’à ce que leur rencontre avec le Seigneur ressuscité leur ouvre les yeux sur une foi plénière.

 

Chers jeunes, aujourd’hui, le Christ vous pose également la même demande qu’il a faite aux apôtres : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Répondez-lui avec générosité et courage comme il convient à un cœur jeune tel que le vôtre. Dites-lui : Jésus, je sais que tu es le Fils de Dieu, que tu as donné ta vie pour moi. Je veux te suivre avec fidélité et me laisser guider par ta parole. Tu me connais et tu m’aimes. J’ai confiance en toi et je remets ma vie entre tes mains. Je veux que tu sois la force qui me soutienne, la joie qui ne me quitte jamais.

 

Dans sa réponse à la confession de Pierre, Jésus parle de l’Église : « Et moi, je te déclare : ‘Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église’ ». Que signifie cela ? Jésus bâtit l’Église sur le rocher de la foi de Pierre qui confesse la divinité du Christ.

 

Oui ! L’Église n’est pas une simple institution humaine, comme n’importe quelle autre, bien plus elle est étroitement unie à Dieu. Le Christ lui-même se réfère à ellecomme « son » Église. On ne peut pas séparer le Christ de l’Église, comme on ne peut pas séparer la tête du corps (cf. 1Co 12, 12). L’Église ne vit pas par elle-même, mais elle vit par le Seigneur. Il est présent au milieu d’elle, et lui donne vie, aliment et force.

 

Chers jeunes, permettez-moi, en tant Successeur de Pierre, de vous inviter à renforcer cette foi qui nous a été transmise depuis les Apôtres, à mettre le Christ, le Fils de Dieu, au centre de votre vie. Mais permettez-moi aussi de vous rappeler que suivre Jésus dans la foi c’est marcher avec Lui dans la communion de l’Église. On ne peut pas suivre Jésus en solitaire. Celui qui cède à la tentation de marcher « à son propre compte » ou de vivre la foi selon la mentalité individualiste qui prédomine dans la société, court le risque de ne jamais rencontrer Jésus Christ, ou de finir par suivre une image fausse de Lui.

 

Avoir la foi, c’est s’appuyer sur la foi de tes frères, et que ta foi serve également d’appui pour celle des autres. Je vous exhorte, chers jeunes : aimez l’Église qui vous a engendrés dans la foi, vous a aidés à mieux connaître le Christ et vous a fait découvrir la beauté de son amour. Pour la croissance de votre amitié avec le Christ, il est fondamental de reconnaître l’importance de votre belle insertion dans les paroisses, les communautés et les mouvements, ainsi que l’importance de la participation à l’Eucharistie dominicale, de la réception fréquente du sacrement du pardon, et de la fidélité à la prière et à la méditation de la Parole de Dieu.

 

De cette amitié avec Jésus naîtra aussi l’élan qui porte à témoigner la foi dans les milieux les plus divers, y compris ceux dans lesquels il y a refus ou indifférence. On ne peut pas rencontrer le Christ et ne pas le faire connaître aux autres. Ne gardez donc pas le Christ pour vous-mêmes. Transmettez aux autres la joie de votre foi. Le monde a besoin du témoignage de votre foi, il a certainement besoin de Dieu. Je pense que votre présence ici, jeunes venus des cinq continents, est une merveilleuse preuve de la fécondité du mandat de Jésus donné à l’Église : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création » (Mc 16, 15). À vous aussi incombe le devoir extraordinaire d’être des disciples et des missionnaires du Christ dans d’autres terres et pays où se trouve une multitude de jeunes qui aspirent à de très grandes choses et qui, découvrant dans leurs cœurs la possibilité de valeurs plus authentiques, ne se laissent pas séduire par les fausses promesses d’un style de vie sans Dieu.

 

Chers jeunes, je prie pour vous avec toute l’affection de mon cœur. Je vous confie à la Vierge Marie, pour qu’elle vous accompagne toujours de son intercession maternelle et vous enseigne la fidélité à la Parole de Dieu. Je vous demande également de prier pour le Pape afin que, comme Successeur de Pierre, il puisse continuer à affermir ses frères dans la foi. Puissions-nous tous dans l’Église, pasteurs et fidèles, nous rapprocher davantage chaque jour du Seigneur, afin de croître en sainteté de vie et nous donnerons ainsi un témoignage efficace que Jésus est vraiment le Fils de Dieu, le Sauveur de tous les hommes et la source vive de leur espérance. Amen.

 

Repost 0

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216