Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Page D'accueil, Contact

  • : Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • Jean-Pierre, diacre permanent vincentien, diocèse du Mans
  • : Quelques réflexions de Djipi
  • Contact

Noël

 

 

Recherche

Dimanche prochaine avec MN Thabut

Cliquez sur la photo pour accéder

au commentaire de

Mme Marie Noelle Thabut

MN Thabut 03

On n'oblige pas le piéton...

Je me garderai bien de juger une personne.

Je me fais seulement l’écho de l’enseignement habituel de l’Eglise qui rappelle les principes fondamentaux capables d’éclairer la route de ses fidèles. En installant un lampadaire pour éclairer le trottoir, on n’oblige pas le piéton à marcher sur ce trottoir.

D'après une rubrique du Carême par Serviam
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 13:10

Alors que la société aborde un virage à 180° sur plusieurs plans sociétaux (mariage dit "pour tous", euthanasie, etc.), le ministre de l'éducation nationale veut interdire le débat sur le mariage pour tous dans les établissements de l'enseignement catholique... Déjà que mon député m'avait interdit de ne plus lui parler suite à mon interrogation sur ce bouleversement sociétal...

 

Pour info la lettre du secrétaire général de l'enseignement catholique en cliquant ici.

 

Une vidéo à voir pour comprendre la position du ministre de l'éducation :

Dans cette vidéo, nous entendons Mr Peillon affirmer ''La Franc-maçonnerie, religion de la république"

 

 

 

D'aucun s'autorise à se poser la question : "Est-ce que la France est toujours dans un régime démocratique ?"


Un site à visiter

 


Vincent Peillon, invité de 20'12, l'intégrale

Par LEXPRESS.fr, publié le 22/12/2011 à 19:28, mis à jour le 23/12/2011 à 16:08

Chargé des questions d'éducation et de jeunesse au sein de l'équipe de François Hollande, Vincent Peillon répond aux questions de Christophe Barbier et de Jean-Marie Colombani pour l'émission politique de LEXPRESS.fr et de Slate.fr.

23

Contre-pouvoir du Web, pérennité du programme du parti socialiste face à la crise et à la dette, réforme fiscale promise par le candidat Hollande, loi-cadre pour les universités... Vincent Peillon balaie les grands enjeux de la campagne présidentielle. La crise ne rabote pas les marges, mais elle oblige à hiérarchiser les priorités, explique le député européen, par ailleurs enseignant en philosophie. Il répond aux questions des internautes, posées sur Twitter: autonomie des facs, salaires des hommes politiques, qualités de François Hollande... 

Dans sa chronique, Titiou Lecoq revient sur l'actualité du Net, comme les téléchargements illégaux à l'Elysée ou les perles d'Hervé Morin ou de François Bayrou. 

 

 
Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 09:28
« Arguments contre arguments » ou « arguments contre dénigrements » ?


Débat à suivre sur le blog du Pélerin

site logo

 

zébédé

 

Notre société est en profond bouleversement. Plusieurs promesses du candidat Hollande sont devenues des engagements du Président de la République.

 

Parmi eux, trois projets remettent profondément en cause les fondements même de notre nation. Je veux citer : le mariage dit « pour tous » ; l’euthanasie et le vote des étrangers.

 

Ces projets remettent en cause la famille, la dignité humaine et la nationalité des personnes.

* « Le mariage pour tous » remet en cause pèle mêle la famille, la parentalité, la filiation, l’adoption, et j’en passe.

* L’euthanasie remet en cause la fin de vie. L’accompagnement des personnes souffrantes ou en fin de vie remet en cause la dignité de la personne humaine.

* Le vote des étrangers remet en cause la nationalité. La nationalité de la personne n’a plus d’importance.

 

 

Si vous avez eu l’occasion de débattre de ces questions avec des personnes qui y sont favorables et que vous teniez une autre position. Vous recevez en pleine face les arguments du genre :

« Si tu n’es pas favorable au mariage pour tous c’est que tu es homophobe »

« Si tu es contre l’euthanasie c’est que tu es sans cœur »

« Si tu es contre le vote des étrangers c’est que tu es raciste. »

 

Et bien non. Je n’accepte pas ce genre de dénigrement de la personne qui ne partage pas le même avis. Celui qui pense différemment est tout aussi respectable que moi. Et moi, je suis tout aussi respectable que celui qui est favorable à ces projets.

 

De plus, ces arguments ne sont pas des arguments en faveur de ces projets. Ils ne sont là que pour cacher le vide argumentaire des favorables à ces projets.

Dans toutes les discussions que j’ai pu avoir sur ces points-là, y compris avec des élus et des parlementaires, je n’ai eu aucun argument positif. Quand l’élu était favorable, il m’expliquait que j’avais une vue rétrograde, d’un autre âge, que j’étais dépassé… Ah bon. Je ne vois toujours pas de manière positive pourquoi il est impérieux de mettre en place ces projets.

 

C’est quand même formidable de devoir se justifier et se défendre quand on est contre quelque chose, avant même d’argumenter sa position. Alors que celui qui est pour se croit autoriser à dénigrer son contradicteur, sans jamais présenter ses arguments pour en être quitte. Il y a là quelque chose que je ne comprends pas.

 

Ce que j’attends de mon interlocuteur favorable à ces projets c’est qu’il me présente des arguments déterminants. Par exemple, je suis surpris quand ma députée me dit à propos du « mariage pour tous » qu’elle votera la loi parce que le Président de la République l’a voulu. Je suis désolé mais ce n’est pas un argument ni déterminant ni pertinent. Quand elle me demande de me taire et qu’elle ne répondrait plus à mes questions, ce ne sont toujours pas des arguments déterminants et pertinents.

J’avais une autre vision de la démocratie et de la représentation parlementaire.

 

* * * * * * *

Pour faire court, et pour en revenir à la question de départ « argument contre argument » ou « argument contre dénigrement », je rappelle, brièvement, ma position sur ces trois points.

 

Je suis contre le « mariage pour tous ». Je ne suis pas homophobe. Je suis contre le « mariage pour tous » parce qu’il remet en cause la base même de notre société : la famille, la procréation et le droit de l’enfant.

Je suis pour une réforme de notre fiscalité, des droits de successions, de nos devoirs de solidarité. Au lieu de détruire le mariage, ne ferait-on pas mieux de développer une union civile qui respecte les aspirations des personnes homosexuelles ? Comme le rappelait Monseigneur Vingt-Trois, certains n’arrêtent pas de dire que le mariage est en perte de vitesse, que c’est une institution qui coule « pourquoi vouloir monter dans une embarcation qui coule ? »

C’est quand même surprenant qu’un président qui a toujours refusé le mariage pour lui-même insiste pour le proposer (je n’ose pas dire « l’imposer » à la nation) donc pour le proposer à des personnes de même sexe.

 

Je suis contre l’euthanasie. Je suis sensible à la souffrance de mon prochain, tout comme je suis sensible à ma propre souffrance.

Je suis contre l’euthanasie parce que je respecte au plus haut point la vie humaine. Je ne peux admettre que l’on puisse tuer mon prochain, quelles qu’en soient les raisons. Je ne peux admettre qu’un « médecin » puisse donner volontairement la mort à une personne.

Je suis pour le développement des soins palliatifs et pour l’accompagnement fraternel de celui qui est en souffrance.

 

Je suis contre le vote des étrangers. Je ne suis ni raciste ni xénophobe. Je suis contre parce que je respecte la nationalité de l’étranger qui vit dans mon pays et qu’il ne veut pas choisir la nationalité française. Je suis contre parce que je respecte la nationalité française et je respecte tous ceux qui ont donné leur vie pour construire notre pays.

Je suis pour encourager les étrangers qui vivent dans notre pays à prendre la nationalité française. Non seulement ils pourront voter aux élections mais ils jouiront des pleins droits et pleines obligations de tout citoyen français. Je suis pour l’accueil de l’étranger dans mon pays.

 

 

Pour ma part, je préfèrerai voir notre gouvernement se pencher sur les questions de la dette publique.

Je préfèrerai voir notre gouvernement se pencher sur la situation internationale en état de crise.

Je préfèrerai voir notre gouvernement se pencher sur l’emploi des tous les travailleurs (jeunes ou non)

Je préfèrerai voir notre gouvernement se pencher sur la situation précaire de certains retraités.

Je préfèrerai voir notre gouvernement se pencher sur la situation des Rom,

de l’éducation de la jeunesse (et des parents),

de l’état des prisons moyenâgeuses indigne de l’humanité,

de l’évasion fiscale des vedettes,

de la mise en place d’une véritable solidarité entre les personnes,

du rappel des valeurs qui fondent l’humanité,

de la place de la France dans l'Europe et dans le monde,

etc. (j'en passe)

 

Je préfèrerai que notre gouvernement définisse une claire vision de l’avenir de la France et du monde et qu’il définisse un objectif clair vers lequel tout le pays se tournerait et marcherai ensemble. Il est temps de se retrousser les manches pour construire un pays où chacun est convaincu de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité. Que tout n’est pas équivalent, que « si tout m’est possible, tout ne m’est pas profitable ».

 

 

Jean-Pierre Tellier

Diacre permanent Vincentien

Etival, le 13 décembre 2012

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 08:47
Face aux Chrétiens : Jérôme Chartier
Diffusé le 16/11/2012 / Durée 52 mn
 
Jérôme Chartier, porte-parole de François Fillon, candidat à la présidence de l'UMP, affirme dans l'émission Face aux Chrétiens, qu'il est opposé à toute alliance avec le Front national.
 
Il refuse l'hypothèse où l'UMP aurait à choisir entre le FN et le PS.
A propos de la conférence de presse de François Hollande, le député UMP du Val d'Oise n'a pas été convaincu. Il doute d'ailleurs que le président de la République puisse passer de la parole aux actes.
Enfin à titre personnel, concernant le projet de loi sur le mariage homosexuel, Jérôme Chartier estime que " quand on s'aime, on n'est pas obligé de se marier ....se marier c'est fonder une famille ".Il juge préférable d'améliorer le PACS et de faire " une cérémonie comme pour les mariés ".
 
Quelle est votre position personnelle sur le mariage homosexuel ?
Il faut bien distinguer la question de l’amour et du mariage. Deux hommes ou deux femmes peuvent s’aimer sans se marier. Le pacs a été créé pour cela, et l’expérience est bonne. On peut renforcer ses conditions, et même pourquoi pas mettre une cérémonie. On ne se marie pas parce qu’on s’aime : on se marie parce qu’on s’aime mais aussi dans l’objectif de fonder et former une famille, ce qui signifie pouvoir adopter des enfants. Or, je ne souhaite pas qu’un couple homosexuel adopte des enfants pour des questions essentielles de filiation : qui est mon père ? qui est ma mère ? d’où je viens ? qui suis-je ?
 
Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 04:05

Lors des dernières élections présidentielles et législatives, j'ai interpellés les candidats sur différents points. Certains m'ont taxé de droite, d'autre de gauche... Certains se sont désabonnés de ma newsletters après ma démarche et après avoir mis sur le blog les réponses du Front National et de Lutte Ouvrirère...

Peux m'importe !

C'est leur liberté et je tient à leur liberté, comme c'est ma liberté de pouvoir interroger les candidats en total respect de ce qu'ils sont et de ce qu'ils représentent et en total respect de mes opinions.

 

Je dirais simplement qu'il est dommage que l'on ne puisse pas émettre des avis différents sans pour autant être taxé de l'un ou de l'autre camps, surtout du camp adverse.

Puisque "vous ne pensez pas comme moi, je quitte le blog" m'a-t-on dit en substence. Bien que regrettant cette attitude, je la respecte.

 

Croyez vous que c'est une attitude qui permette à la réflexion d'avancer ?

 

Rappelons-nous les paroles du Bienheureux Frédéric Ozanam à propos de l'engagement dans la vie politique : Il écrivait à son ami Nicolas Tomaseo : "Il y a des chrétiens dans tous les camps. Dieu nous disperse sous des drapeaux ennemis pour qu'il n'y ait pas dans cette société divisée, un seul parti, une seule faction où quelques bouches n'invoquent et ne bénissent le Dieu Sauveur"


Pour approfondir la réflexion, je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous. Monseigneur Di Falco utilise des termes qui résume bien ma pensée... Il dit bien mieux que moi ce que je ressent et mon amusement de me voir classé d'un côté ou de l'autre... et lui aussi d'ailleurs.
 
Soyez rassuré, je garde ma liberté de penser et ma liberté d'interpeller nos hommes et femmes politiques (de quelques partis qu'ils soient) qui détiennent dans leurs décisions le destin de notre pays et en particulier des plus petits.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 06:40
Des salles de shoot comme perspective à notre jeunesse ?
 
saledeshoot.jpgSommes-nous tombés sur la tête ?
Voilà que le gouvernement travaille sur le projet d’ouverture de « salle de shoot », entendez des salles où les jeunes peuvent venir se droguer en toute liberté et en toute impunité, et j’oubliais l’argument le plus important : « c’est leur apporter une solution humaine »
 
Les arguments avancés par le gouvernement et ses alliés :
- Des lieux d’insertion sociale (Mariesol Touraine sur BFM TV)
- Permettre aux toxicomanes de consommer "dans des conditions plus saines et plus hygiéniques" (un député PS) 
- Les salles de consommation doivent permettre, dans un contexte d’éducation à la consommation à moindre risque de réduire l’ensemble des méfaits, sociaux comme médicaux, liés à ces pratiques (PCF)
- « le débat ne doit pas porter sur le bien ou le mal » (PCF)
- etc.
 
Je ne parlerai pas d’Europe Ecologie Les Verts qui a dans son programme la dépénalisation du cannabis et dont une élue de Paris vient d’être prise la main dans le sac d’argent du blanchiment de la drogue…
 
Comment la ministre de la santé ( ?!) après avoir demandé la mise en place de l’expérimentation des salles de shoot peut-elle déclarer dans la phrase suivante : « Il faut être intraitable sur la loi, sur la règle et vis-à-vis des narcotrafiquants ». Qui procurera la drogue ? L’Etat ?
 
 
Quel signal le gouvernement envoi à la jeunesse ?
N’est-ce pas : « Droguez-vous, nous nous occupons du reste ».
Les dealers doivent bien rigoler.
 
Il y a 40 ans, mes parents, comme tous les parents, venaient me chercher à la sortie de l’école. Aujourd’hui, ce sont les dealers qui attendent nos enfants. Quand dans un lycée un jeune est surpris en train de se droguer, les enseignants appellent la mère du jeune… Ils s’aperçoivent que c’est la mère qui fournis son fils et qu’elle-même elle se drogue… Que faire ? Avec une telle perspective, c'est l'impuissance, c'est l'impunité. 
 
Dans les années 70, le gouvernement d'alors ouvrait des MJC (Maison de la Jeunesse et de la Culture). Aujourd'hui, le gouvernement veut ouvrir des maisons de shoot... 
 
Quelle société construisons-nous ? Une société qui préfère investir dans des salles de shoot ou dans des prisons en lieu et place d’écoles, de lieux d’éducation et d’instruction ?
 
Je préfère la position de Bernard Debré, député UMP et médecin :
"Il faut lutter contre la drogue. Ces salles sont une incitation : 'droguez-vous', 'on est là pour vous surveiller', 'allez-y vous ne risquez plus rien' ".
Selon lui, "tout ceci n’est pas raisonnable" et pose la question de la responsabilité : "si une overdose a lieu dans une de ces salles, est-ce que c'est l'Etat qui est responsable ?".
Enfin, d'après le médecin, ces structures d’accueil qui existent déjà en Europe, vont diminuer, c’est le cas déjà aux Pays-Bas, où des coffee shops sont en train de fermer. "On n’est pas forcés d’aller imiter ceux qui font des bêtises (...) c'est un faux-débat, une mauvaise chose" a-t-il conclu.
 
En reprenant les grands projets du gouvernement actuel :
- salles de shoot
- mariage pour tous (tout se vaux) 
- théorie du Gender (idem)
- euthanasie (suppression des plus faibles)
- vote des étrangers (la nationalité n'a plus d'importance) 
- etc.
 
Nous constatons que, pour notre gouvernement :
- l’altérité n’est plus reconnue.
- La différence n’est plus une source d’enrichissement mutuel mais une source de malaise.
- La jeunesse n’est plus une richesse mais un problème…
 
Notre jeunesse a faim et soif. Quels repères lui donnons-nous ? 
 
Vous croyez que nous irons bien loin comme cela ?
Je pense plutôt que nous allons droit dans le mur.
 
Si ceux qui nous gouvernent ne sont pas capable de nous guider vers le Bien, celui qui fait grandir, celui qui nous épanouis, qui le fera ?
 
Redisons haut et fort :
Les salles de shoot ne sont pas la solution pour les drogués.
La solution passe par l'éducation.
La solution passe par le respect de la nature humaine.
La solution passe par l'Amour, le vrai, celui qui est exigence et ouverture à la Vie.
 
La JEUNESSE est notre RICHESSE ! Eduquons là.
L’altérité, la différence sont notre enrichissement mutuel. Préservons-les.
N’ayons pas peur d’appeler « mal » ce qui est mal et « bien » ce qui est bien.
 
 
En conclusion, je vous laisse méditer la parole de Saint Luc :
Quel père parmi vous, si son fils demande un poisson, lui donnera un serpent à la place du poisson ? Et s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ? Mauvais comme vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants : combien plus alors le Père du ciel donnera-t-il un esprit saint à ceux qui le prient. (Lc 11,11-13).
 
Je crains que notre gouvernement ne sache plus donner de bonnes choses à nos enfants.
 
Vraiment, pour ceux qui en doutaient encore, 
l’opium du peuple n’est pas là où on voulait nous le faire croire…
Jean-Marie Petitclerc : le prêtre, les jeunes, la banlieueDiffusé le 03/12/2009 / Durée 52 mn

Prêtre et éducateur, Jean-Marie Petitclerc court, d'une banlieue à l'autre, d'une conférence à l'autre. Il semble que la maison brûle. De fait, voitures et bus sont régulièrement incendiés à cette période sensible de l'année. Des jeunes, désoeuvrés mettent le feu. Ces jeunes, il les connaît et comprend d'où vient leur haine. C'est cet incendie-là qu'il tente de stopper, la haine qui engendre la peur et à son tour l'enfermement. Pourquoi cette spirale de la violence ? Comment y remédier ?

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 14:32

voteLes 60 propositions du Président Hollande : un projet approuvé par les Français ?

 

Je me suis « amusé » à reprendre les résultats de l’élection présidentielle.

 

Le président Hollande a été élu par 51, 64 % des suffrages exprimés. (chiffres du Ministère de l’Intérieur). Election dont le résultat est incontestable.

 

Par contre, pour voir « l’adhésion » du peuple français aux propositions du président Hollande, j’ai fait le rapport entre le nombre des inscrits, soit 46 066 307 et le nombre de suffrages exprimés en faveur du candidat socialiste. Nous avons le rapport : 46 066 307/18 000 668.

Cela représente une adhésion au programme de 25.58 %

 

Il y a donc un peu moins de 26 % d’électeurs qui approuvent les 60 propositions du candidat Hollande (avec entre autre : mariage pour tous (?!), vote des étrangers, euthanasie, etc.).

 

Il y a donc un peu plus de 74 % des électeurs (44 millions de personnes) qui ne se reconnaissent pas dans le programme de Mr Hollande.

 

Pouvons-nous dire que nous sommes devant le paradoxe suivant d'un président légitime avec un programme illégitime...?

 

Conclusion : quand une proposition entraine un changement de société, nous     sommes légitimement en droit de demander :

-      Premièrement : un débat national

-      Deuxièmement : un référundum

 

 

 

 

 

Résultats 2nd tour

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

46 066 307

   

Abstentions

9 049 998

19,65

 

Votants

37 016 309

80,35

 

Blancs ou nuls

2 154 956

4,68

5,82

Exprimés

34 861 353

75,68

94,18

 

Liste des candidats

Voix

% Exprimés

M. François HOLLANDE

18 000 668

51,64

M. Nicolas SARKOZY

16 860 685

48,36

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 20:40

Pendant la campagne législative, le candidat socialiste de notre circonscription, (Mr Le Foll, actuel ministre de l'agriculture), parlait déjà de l'éventuelle dépénalisation du cannabis. Quand je pense que cette "idée" a été émise et montée par le maire de Dijon, j'en ai honte pour ma ville de naissance !

 

La ministre du logement, Mme Duflot (issue du parti écologiste) avait fait cette demande... et c'est au programme de ce parti.

 

Une élu du conseil municipal (parti écologiste) de Paris vient d'être prise la main dans le sac pour blanchiment de l'argent de la drogue...

 

Aujourd'hui le ministre de l'éducation nationale demande lui aussi cette dépénalisation.

 

depenalisation.pngJe me demande si l'une de ces personnes a déjà été visité un hopital psychiatrique pour rencontrer des drogués dont le cerveau a été complètement anihilé par la drogue !

 

Récemment, nous avons enterré un jeune mort d'une overdose...

Que disent ces responsables politiques aux parents ?

 

A leurs yeux, à n'en pas douter, il est plus facile de droguer notre jeunesse que de l'éduquer ! Elle sera plus facile à manipuler. Si c'est cela la nouvelle refondation de l'école... Elle sera belle la France de demain maintenant !

 

A lire : La Croix du 15 octobre 201

Libération du 15 octobre 2012

....

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 14:27
L'Union Européenne et l'Eglise
Diffusé le 04/06/2012 / Durée 52 mn
 
L'Eglise et l'Europe ont une longue histoire commune, et les commencements de la construction européenne se sont faits en lien avec les démocraties chrétiennes. Mais depuis les années 1980, une certaine intransigeance envers le christianisme, sous forme d'un laïcisme parfois agressif a pris la place de la bienveillance initiale.
 
Quels sont les termes et les enjeux de l'opposition qui apparaît parfois entre deux institutions universalistes ?
Les valeurs de l'UE ont-elles pour objectif de prendre la place de celles du christianisme ?
Des prêtres, des philosophes, des historiens, des sociologues, un peu partout en Europe nous ont aidés à apporter des réponses.
 
Avec Pierre Manent, Georges Colomb, Henri Madelin, Jean-Louis Schlegel, Ignace Berten, Philippe Chenaux, Bernd Posselt, Jean-François Mayer, Fernando Savater.
 
COPRODUCTION KTO / COMMUNE IMAGE MEDIA / TAKING OFF. RÉALISATION RÉGIS BURNET, BRUNO AGUILA.
 
Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 07:23

mains.jpgDimanche prochain, 17 juin, c’est le deuxième tour des législatives. Sur ma circonscription, les deux candidats restants sont Marc Joulaud, député sortant, élu UMP et Stéphane Le Foll, candidat PS et ministre du gouvernement actuel.

 

Ces deux candidats ont répondu à mon courrier. Le premier prenant la peine de répondre point par point à mes questions. Le second me répondant, par l'intermédiaire de sa directrice de campagne et avec une pointe de mépris, qu’il n’avait pas le temps de me répondre…

 

Le choix est clair selon 3 points :

1)   Le candidat UMP s’oppose à l’euthanasie. Le candidat PS (ou plutôt sa suppléante) votera en faveur de l’euthanasie.

2)   Comment un candidat (PS) qui n’a pas le temps de répondre à des questions d’une petite personne pourra-t-il être à l’écoute des petites gens ? Je rappelerait aimablement à Monsieur le Ministre que ce mot "ministre" vient du latin "minister" et signifie "serviteur". Et comme il paraît sensible aux titres, je l'informe aimablement et avec humour, que je suis moi-même ministre. Je suis diacre permanent vincentien c'est à dire "ministre ordonné" dans l'Eglise Catholique. Il peut donc me parler de ministre à ministre... ou de serviteur à serviteur.

3)  Quand un ministre en exercice (Cécile Duflot) (gouvernement dont le candidat PS est également ministre) demande la dépénalisation du cannabis, nous sommes en droit de se poser bien des questions, "elle n'a pas dû fumer que de la moquette"... Je dirai avec une pointe d’humour (noir) est-ce que le ministre de l’agriculture (Stéphane Le Foll, candidat PS) va demander aux agriculteurs sarthois de planter du cannabis ? Etonnant programme de relance de l'agriculture française... 

(Le Maine Libre en 2011 faisait part d’une étonnante découverte : A Lavernat, le cannabis était caché au milieu du maïs. Les gendarmes mènent actuellement une enquête après la découverte de plusieurs pieds de cannabis au milieu d’un champ de maïs à Lavernat, dans le sud-Sarthe (canton de Mayet). Pour le moment, celui qui a planté ces pieds n’est pas identifié).

 

 

Que chacun décide en conscience et en connaissance de cause.

Moi, je choisi la vie.

 

soins.jpg

 

Pour mémoire, voici les réponses de Marc Joulaud et de la directrice de campagne de Stéphane Le Foll :

 

Candidat sortant de l’UMP : Marc Joulaud

Je reviens vers vous suite à votre message et à vos questions.

1- S’agissant des dépassements d’honoraires, même si l’idée semble séduisante, je crains que sa suppression pure et simple ne puisse que très difficilement être mise en œuvre. Je pense qu’un encadrement renforcé pourrait par contre être envisagé, selon les types de praticiens et les types d’acte. Par ailleurs, et sur un autre sujet, je serais personnellement favorable de revenir sur le principe de la libre installation géographique pour les médecins libéraux, même si je sais ne pas être majoritaire sur ce point dans ma famille politique.

2- Je ne suis pas favorable à la légalisation formelle de l’euthanasie. Je crois que les dispositifs légaux existants sont équilibrés et que l’accompagnement à la fin de vie et le développement des soins palliatifs sont des pistes à privilégier.

3- Je ne suis pas favorable – cela figure dans mon journal de campagne – au mariage et à l’adoption pour les couples de même sexe, tout en respectant bien sur les choix personnels de chacun.

4- Il ne me semble pas utile et nécessaire de réformer la constitution eu égard à la loi de 1905. Là aussi un équilibre existe, pourquoi le modifier ?

5- Pour moi le droit de vote est indissociable de la Nationalité.

 


6 juin : Candidat du Parti Socialiste : Stéphane Le Foll :

(message que je considère comme non réponse)

Vous avez interpelé Le candidat Stéphane Le Foll (également Ministre de l’agriculture) par un courrier mail. Mr Le Foll souhaite répondre à tous les courriers mais il n’est pas en mesure sur le plan des délais, de répondre personnellement et en urgence à chacun des nombreux qu’il reçoit. Toutefois, il est à votre disposition pour répondre à vos questions au cours des réunions publiques (Loué ce soir et Sablé demain jeudi 7) . Il sera sur le marché du Patis St Lazare samedi 8 en fin de matinée. N’hésitez pas à venir le rencontrer.

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 11:23

 Courrier reçu le 8 juin 2012, extrait (site de Mme Guillocher : http://www.cecileguillocher.fr/)

:

 

enveloppe"Votre questionnaire mérite plus qu'une réponse programmatique et les interrogations qui vous préoccupent sont plus de l'ordre d'une réflexion globale évolutive". [...]

 

Concernant l'enseignement privé et ses écoles il nous semble que les dispositions réglementaires existantes sont suffisantes. [...] Nous excluons toute participation au financement des écoles privées hors contrat. Il apparaît que l'ouverture d'institutions privées hors contrat est en progression. Souvent à l'initiative de parents chrétiens elles peuvent être concurrentes des établissements de l'enseignement libre sous contrat.

 

Pour la prise en charge médicale des personnes en fin de vie nous ne sommes pas demandeurs d'une nouvelle Loi. Cette question relève de l'éthique personnelle et professionnelle. Nous constatons que la prise en charge soignante des mourants s'est considérablement humanisée dans notre pays. Nous saluons les professionnels de santé et bénévoles qui interviennent en ce sens.

 

Nous sommes favorables au vote des étrangers aux élections locales et sans réciprocité. Il est juste qu'une personne vivant dans une commune puisse participer au choix des élus qui auront en charge la réfection du trottoir devant chez lui, la construiction de l'école,..., d'autant qu'il est contribuable. Il convient de légiférer pour en réglementer les doncitions ; durée de séjour, etc.

 

Nous comprenons qu'une personne vivant et travaillant dans un pays ne renonce pas pour autant à sa nationalité d'origine. Tout homme abandonne difficilement ses racines. Et, si nous prenons pour exemple des maghrébins, l'histoire explique que pour eux il est douloureux d'abandonner leur nationalité d'origine. Ce qui de facto leur rendrait très improbable la possiblité de retour au pays pour leurs vieux jours ou pour un séjour de vacances. Notre état d'esprit face à cette question est, je donne à l'autre sans exiger qu'il renonce à ce qu'il est.

 

Si le projet du président Hollande prévoit d'interdire les signes religieux au domicile des nounous c'est sans doute que ce llieu doit être considéré comme un lieu de travail. Les assistantes maternelles ont demandé à être reconnues comme exerçant une profession avec tout ce que comporte le statu d'employeur.

 

Cependant, s'agissant d'un contrat employeur/employé nous pensons que l'accord sur ce type de question se fait entre les personnes au moment du choix et l'usage de la réglementation nous apparaît abusive. Mais nous sommes dans une société boulimique de règles et normes. Le bon sens doit prévaloir.

 

Concernant les choix personnels de vie tel le couple homosexuel nous sommes bien d'accord que la Loi n'est pas faite pour systématiquement réglementer un état de fait. L'homoparentalisté est une réalité pour des miliers de familles. [...].

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Questions de société
commenter cet article

Q.C.M.

Q.C.M.KTO.jpg
Un jeu de connaissances auquel les téléspectateurs de toutes générations peuvent participer. Trois candidats viennent chaque semaine tenter de se qualifier pour la finale du mois. Ecriture, Histoire de l'Eglise, saints et témoins de la foi...l'occasion en cette année de la foi de tester - et d'enrichir ! - ses connaissances, en s'amusant, sous la conduite souriante de Charlie Clarck.

 

Cliquez sur le logo KTO pour accéder aux vidéo

 

 

Chapitres & Thèmes Du Blog

Option préférentielle

Aux yeux de l'Eglise, l'"option préférentielle pour les pauvres" n'est pas un simple slogan.
C'est un impératif évangélique auquel j'ai essayé de me conformer tout au long de ma vie et de mes missions.
[...] Il est difficile de parler des pauvres -et aux pauvres- si l'on ne se solidarise pas avec leur vie.

Cardinal Roger Etchegaray
J'ai senti battre le coeur du monde
p. 216